mercredi 29 décembre 2010

Alpha fœtoprotéine

Ma sage-femme vient de me téléphoner pour mes résultats de prise de sang.

Je n'ai pas de risque d'avoir un enfant trisomique, mais mon taux D'AFP (Alpha fœtoprotéine) est élevé. Elle m'a dit que bien souvent cela ne veut rien dire, mais il faut quand même que je mentionne à l'écho de bien vérifier la colone vertébrale de bébé pour être certain qu'il n'y a pas d'anomalie du tube neurale. (J'ai déjà eu à travaillé avec une petite fille atteinte de spina bifida et sérieusement, je ne pense pas que je suis partante pour en avoir un à temps plein à la maison)

Et voilà, même si cela veut souvent rien dire, je stresse. Il faut encore que j'attende jusqu'au 18 janvier pour mon écho et même s'ils me disent qu'il n'y a rien, je vais avoir une petite inquiétude jusqu'à ce que bébé sorte de mon ventre et qu'on me dise que tout est correct sur lui.

Pour le reste, je suis quasiment alitée, je ne peux pratiquement plus rien faire à cause de mon nerf sciatique qui est coincé et inflammé à l'extrême. J'ai appelé un Osthéo pour régler mon problème, mais je n'ai pas pu avoir de rendez-vous avant le 13 janvier. En attendant, je ne suis même plus capable de mettre mes bas toute seule ... et beaucoup d'autre chose que je suis incapable de faire par moi-même.

Sur une note positive : J'ai fini de travailler pour au moins un an, alors mon nerf sciatique est moins difficile à endurer parce que je peux rester allongée et relaxer.

Je pense que je sens bébé de plus en plus, mais je ne suis pas encore certaine si c'est toujours lui ... il se fait sentir le plus souvent quand je suis couchée dans mon lit ... j'imagine parce que c'est à ce moment que je suis le plus réceptive à ce qui se passe dans mon corps.

Chéri m'a fait un superbe cadeau de noël, il a boosté le budget de la poussette et nous avons trouvé celle que je voulais à 200$ de rabais avec le siège d'auto. Un rabais du 22 au 26 décembre à ne pas manquer! On a acheté la poussette le 24 décembre :P



Une Peg Perego Pliko P3

En vert Kiwi comme ça, elle sera parfaite que ce soit une fille ou un garçon et elle fera bien pour les autres enfants aussi.

mercredi 22 décembre 2010

Petite vite avant 2011

Une petite vite avant le grand congé des fêtes pour vous dire que je vais de mieux en mieux. Bien que j'ai encore mes 15 premières semaines de grossesse sur le coeur, mon corps semble se porter de mieux en mieux. Je suis encore très fatiguée, mais je crois qu'avec mon congé de maternité qui commence demain soir, je vais pouvoir récupérer en masse et reprendre un peu de mon énergie. Je me sens beaucoup plus zen dans ma grossesse et je commence à l'apprécier un peu plus malgré les petits désagréments qui me reste (nerf sciatique, douleur dans l'aine et méga tiraillement des ligaments dans le ventre) Ne plus avoir mal au coeur et ne plus vomir est un tel soulagement, que je suis bien prête à endurer ces petites tortures quotidienne!

Je me suis découvert un nouveau passe-temps, le flatage de bédaine intensif ! Bébé commence à bouger de plus en plus, mais j'ai encore besoin d'être attentive à ce qui se passe dans mon corps pour le sentir. Des fois, en mettant la main sur mon ventre, j'arrive à sentir des genre de petites bulles qui se déplace sous ma main, même chéri à cru sentir les petites bulles sur sa main (bulles que moi j'ai senties en dedans) ... était-ce mes intestins? était-ce bébé? On en sait rien, mais chéri aime croire que c'était bébé :)

J'ai toujours une belle petite bédaine bien ronde que j'aime beaucoup, même si certaine journée je me sens un peu grosse ... après avoir perdu près de 35 lbs (avant la grossesse), je trouve des fois difficile de me voir grossir du ventre de même. Heureusement, je ne prend pas de poids ailleurs, tout se concentre sur ma jolie bédaine toute ronde, alors je n'ai pas l'air grosse, mais belle et bien enceinte et tout le monde me dit que je suis resplendissante. (Je crois que chéri à un faible pour les femmes enceintes, il ne m'a jamais aussi souvent dit que j'étais belle)

Après les fêtes, je commence des cours d'aquaforme prénatal. J'ai bien hâte d'y aller. Me retrouver dans le même élément que bébé va me faire sentir encore plus près de lui. J'ai hâte aussi d'y rencontrer d'autre futures mamans peut-être aussi en congé maternité et s'ennuyant à la maison ... j'aimerais bien avoir une autre maman avec qui passer un peu de temps pendant mon congé de maternité, j'ai peur de trouver le temps long toute seule à la maison.

Ma sortie de garderie s'est super bien déroulée, heureusement que nous étions 3, car surveiller tout ces petits mousses m'a complètement épuisée, ça fait 2 jours que je combat mon sommeil pour ne pas me coucher à 6h00 le soir (sinon je me reveillerais à 3hrs du matin sans être capable de me rendormir!!) Les cocos ont vraiment beaucoup aimé leur cadeaux (doudou), j'avais l'impression d'avoir 5 Linus (charlie brown) dans ma garderie!

Vendredi on part fêter le reveillon à Québec, je vais souper chez maman et je vais rejoindre chéri dans sa famille un peu plus tard. On fait ça un peu séparé cette année en raison du menu du souper dans la belle famille. Ce sont des gros amateurs de poissons et moi je déteste ça pour mourir, juste l'odeur me donne mal au coeur, alors imaginez enceinte!!!! Ensuite, le 25 on décole pour le Saguenay voir ma grand-mère et au Lac-St-Jean fêter chez mon père.

Sur ce, je vous souhaite à toutes (et tous s'il y a des hommes lecteurs) de joyeuses fêtes à la hauteur de vos espérances, soyez prudent sur les routes, n'abusez pas trop des bonnes choses de la vie et revenez-nous en forme pour 2011.

vendredi 17 décembre 2010

Ça achève !

Et oui, finalement, je tombe en congé officiel le 23 décembre, mais les deux derniers jours seront très tranquille, car j'ai 3 enfants sur 5 qui ne seront pas là!

Ça fait longtemps que je chiale que je n'aime plus ma job, que je trouve ça difficile, mais j'aime beaucoup les enfants dont j'ai la charge depuis plus d'un an. J'ai le coeur un peu gros de les laisser partir pour d'autre garderie. Mais bon, il faut ce qui faut! Ma santé avant tout.

Lundi prochain on fête Noël tous ensemble. Pour cette journée spéciale, j'aurai la collaboration d'une amie qui travaille en CPE et qui est en congé. Les enfants l'adorent, car elle m'a déjà remplacé plusieurs fois et c'est elle aussi qui m'a aidé avec la fête de noël l'année passée. Nous irons avec les enfants au Parc-O-fun de 9 heures à midi et nous irons ensuite manger au restaurant préféré des enfants; le Mcdonald. Je n'encourage pas la mal bouffe dans ma garderie, mais pour noël on fait un spécial. L'année passée les enfants ont adoré, même si le Mcdo est venu à nous et que nous l'avons mangé à la garderie. Ensuite, nous retournerons à la garderie pour la sieste de l'après-midi, mais juste avant, j'offrirai le cadeau de noël aux enfants : Une doudou en polar avec des personnages populaires que les enfants aiment. Je voulais leur offrir un petit cadeau qui pourrait leur être utile dans leur nouvelle garderie (je sais que ce n'est pas toutes les garderies qui fournissent les doudou) et qui les ferait penser à moi ...un peu!

J'imagine que ce sera une belle journée pour tout le monde.

mardi 14 décembre 2010

Guide de la femme parfaite !

Pour que vous soyez tous de parfaites épouses !!!!

"extrait d'un manuel scolaire d'ECONOMIE DOMESTIQUE pour les femmes, publié en 1960.

FAITES EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT
Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu ils rentrent à la maison et la perspective d'un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d'un accueil.

SOYEZ PRÊTE
Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte quelle le soit.

RANGEZ LE DÉSORDRE
Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L'ANNÉE
Il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d'avoir atteint un havre de repos et d'ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM
Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d'encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

ÉCOUTEZ-LE
Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n'est pas le moment opportun. Laissez-le parler d'abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S'IL RENTRE TARD À LA MAISON
Ou sort pour dîner ou pour aller dans d'autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d'ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES
Ne vous plaignez pas sil est en retard à la maison pour le souper ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou daller s'étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l'oreiller et proposez-lui d'enlever ses chaussures. Parlez dune voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu'il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu'il est le maître du foyer et qu'en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

LORSQU'IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE
Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il na nul besoin de travail supplémentaire.
Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d'intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l'impression d'empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l'ennuyer en lui parlant, car les centres d'intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

A LA FIN DE LA SOIRÉE
Rangez la maison afin quelle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l'avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel sil doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

BIEN QUE L'HYGIÈNE FÉMININE
Soit d'une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d'être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d'avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle.

EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI
Il est important de vous rappeler vos voeux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S'il estime qu'il a besoin de dormir immédiatement, qu'il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE L'ACCOUPLEMENT
Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui d'une femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES
Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d'enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s'endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.

VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL
Afin d'être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu'il se réveillera."


On es-tu bien aujourd'hui ?

3iem rendez-vous de suivit

Hier, j'avais mon 3iem rendez-vous de suivit de grossesse. Le son des battements de coeur de mon trésor a changé, c'est beaucoup plus précis comme son. Je trouve ça magique! Mon utérus a 15 centimètre de haut, c'est dans la moyenne. Et je n'ai toujours pas pris une livre. Ma sage-femme ne s'inquiète pas, car mon utérus grossit, mon bébé grossit et je me porte bien. Probablement que mes nouvelles habitudes alimentaires (humm humm) me font perdre du poids, et que ça compense le poids du bébé... même si je n'ai pas toujours l'impression de manger super santé (j'ai un très gros faible pour les desserts, surtout ceux au chocolat!!) Je mange quand même de moins grosses portions (mon estomac semble plus petit... il est vite rassasié) et plus de collation santé (fromage, fruits, etc) et je fais quand même un effort du coté des légumes, je trippe ben gros salades et soupes et je ne bois que de l'eau en quantité, plus de café, pas de boissons gazeuses et plus de bière ou de vin (ce n'est pas la partie la plus difficile, car je n'ai plus envie de boire autre chose que de l'eau... ou du lait)

J'ai emmené ma mère avec nous à la maison de naissance, car je voulais lui montrer ce que j'aime dans ce genre de suivit et cet endroit.

Ma mère est tombé sous le charme. Elle dit qu'elle en a appris plus sur les malaises de grossesse en un seul rendez-vous d'une heure avec ma sage-femme qu'avec ses trois grossesses. Elle m'a dit que pour une fois dans sa vie, elle avait l'impression que nous n'étions pas que des numéros dans une clinique médicale. Elle a tout adoré et m'a dit qu'elle n'hésiterait pas une seconde à prendre un suivit sage-femme maintenant qu'elle sait c'est quoi. Elle regrette presque de ne pas avoir connu ça aux autres grossesses. Elle croit qu'elle aurait certainement mieux vécue ses grossesses et aurait eu moins de crainte avec une sage-femme qui a le TEMPS de t'expliquer et de répondre à tes questions.

Moi et chéri on est bien content de la réaction de maman, alors on songe à emmener belle-maman le prochain coup !! hihihi (ou mon père qui arrête pas de me dire d'aller voir un vrai médecin!!)

Finalement, une autre bonne nouvelle, après noël, il ne me restera qu'un seul ami à la garderie, donc mon congé commencera un peu plus tôt. C'est certain que je n'aurai pratiquement pas de salaire pour le mois de janvier, mais je vais pouvoir me reposer et profiter de mes cours d'aquaforme prénatal. J'ai l'impression que ça va vraiment me faire du bien et je vais profiter au maximum de mes 5 derniers mois de grossesse.

Chéri commence son nouveau travail à Québec le 31 janvier. Jusqu'à ce qu'on trouve une maison et qu'on déménage, chéri ira vivre la semaine à Québec et reviendra me rejoindre les fin de semaine. Ce ne sera pas facile, surtout qu'en congé maternité, je risque de m'ennuyer seule à la maison 5 jours par semaine. J'espère qu'on trouvera rapidement une autre maison abordable plus près de Québec. En attendant, je vais essayer de rendre ma maison jolie pour la vente.

vendredi 10 décembre 2010

Du positif

Il y en a qui me suggère de voir le positif de ma grossesse.

Alors voici ce que je trouve cool de ma grossesse :

1- Voir mon bébé en écho (mais ça, la majorité des gens ne peuvent pas en jouir avant la 20iem semaine, ce qui est très très très long quand tu as une grossesse difficile) C'est difficile de vraiment réaliser ce qui se passe quand on a même pas eu la chance de voir sa petite crevette faire des culbutes dans notre ventre et on le vois en moyenne 2 ou 3 fois au cours de la grossesse, pas de quoi effacer des mois et des mois de torture!

2- Entendre son coeur battre. J'adore ça, même si au premier rendez-vous ça ne m'a absolument rien fait parce que je ne voulais même plus être enceinte tellement j'étais épuisée physiquement et psychologiquement. Les 3 premiers mois ont été un véritable cauchemar pour moi, mais je sais que ce n'est pas parreil pour tout le monde et qu'une prochaine grossesse pourrait être mieux ... mais pour le moment, je n'envisage pas encore une seconde grossesse.

3- Dans 6 mois, je vais être maman. J'ai vraiment hâte. Malgré tout les aspects négatifs de ma grossesse, je m'accroche à cette idée. À la fin mai, je serai une maman. C'est ce qui m'aide le plus à tenir le coup.

4- J'ai commencé à sentir de subtils mouvements dans mon ventre. C'est encore très doux et souvent je ne suis même pas certaine de ce que je ressens. Mais je sais que dans les prochaines semaines ça va s'intensifier et j'ai vraiment hâte, même si ça me fait un peu peur ... j'ai peur que bébé m'empêche de dormir la nuit avec ses mouvements, j'ai le sommeil tellement fragile et je suis tellement fatiguée parce que je ne fais plus mes nuits depuis 3 mois. J'ai peur qu'il me fasse mal aussi, j'ai déjà si mal dans le ventre à cause de mes ligaments et mes muscles qui s'étirent...

Mais est-ce que ça, ça peut effacer les nuits entrecoupée de pause pipi aux 3 heures, les vomissements intenses qui t'empêche de manger, ton nouvel odorat et la sensibilité acrue qui te font vomir à chaque fois qu'il y a une odeur forte ou un truc qui normalement t'écoeur mais ne te fait pas vomir (couche pleine, vomis de chien, ta propre odeur à la salle de bain ...), la fatigue à tous les jours parce que tu ne dors pas bien ou parce que tu dois continuer à travailler 50 heures par semaine parce que tu n'as pas le choix, les choix alimentaires restreint parce que tout te lève le coeur ou parce que tu n'as pas le droit de manger plein de truc que normalement tu aime, la douleur des nerfs sciatiques qui coincent, la douleur des ligaments qui te torturent la nuit quand tu te tourne dans ton lit, quand tu éternue, quand tu te mouche ou quand tu tousse, ou encore quand tu commence à être fatiguée, avoir de la misère à monter les escaliers dans ta propre maison parce que tu es trop essouflée, le poil qui te pousse plus vite et en plus grosse quantité, les cheveux gras et terne, les boutons...et ce que je n'ai pas encore la chance de vivre, mais que je vivrai peut-être; les varices, les vergetures, l'enflure, les brûlements d'estomacs, les reflux gastriques, le bébé qui fait mal parce qu'il prend trop de place, et j'en passe.

On idéalise la grossesse dans les magasines, à la télévision et même les femmes entre elles souvent n'osent pas se dire la vérité. Même moi! Souvent, je ne chiale pas devant les autres, je ne dis pas à quel point je souffre à l'intérieur parce que je ne veux pas qu'on me prenne pour une ingrate de la vie qui n'apprécie pas la chance qu'elle a de pouvoir concevoir alors que d'autres ne peuvent pas. Quand on me demande si ma grossesse va bien, je réponds souvent bien avec le sourire.

Même ma mère, elle n'a jamais osée me dire comment la grossesse pouvait être difficile, elle n'a jamais été honnête avec moi! Pourquoi toute cette hypocrisie? Je suis contente d'être enceinte, c'est le rêve de toute ma vie. J'ai tellement hâte de pouvoir tenir mon petit bout de trésor dans mes bras, de pouvoir le sentir, le toucher, l'entendre...mais câline, est-ce qu'on est obligée de faire semblant que la grossesse c'est une partie de plaisir et que c'est merveilleux? Est-ce que c'est vraiment faire une fleur aux femmes que de leur faire croire que la grossesse est si douce et si merveilleuse, que c'est le plus beau moment dans une vie et que les femmes deviennent plus femme et plus épanouie?

Oui, pour certaines femmes, la grosssesse c'est vraiment merveilleux, elles n'ont pas de symptômes désagréables, mais pour la majorité d'entre nous, il y a eu ou aura beaucoup de trucs désagréables et ce n'est pas tout le monde qui ont la capacité d'accepter et d'endurer tout ça avec le sourire et sans chialer. Moi, j'ai besoin d'en parler et pour ne pas être désagréable avec mon entourage, je le fais ici sur mon blog.

Pour finir sur une note positive, contrairement à bien d'autres qui trouvent ça difficile, j'aime voir mon ventre s'arrondir et j'aime mes nouvelles courbes.


Photo prise il y a 2 semaines, à 14 semaines + 2...

mercredi 8 décembre 2010

Maintenant je sais ...

Je sais pourquoi les gens ne se plaignent pas ouvertement de ne pas aimer leur grossesse sur leur blog.

Ma mère ...

Je n'aime pas être enceinte et je pense que je vais le dire jusqu'à la fin de la grossesse. Je ne crois pas qu'il y ait quelque chose qui puisse me faire aimer cet état.

Je suis amoureuse de mon bébé et je sais que je vais l'aimer de tout mon coeur, surtout après avoir vécu une grossesse aussi désagréable. J'adore le voir en écho et entendre son coeur battre. Depuis une semaine, je commence à le sentir bouger ... ok, 2 fois en 7 jours c'est pas beaucoup, mais il faut bien commencer à quelque part !

Depuis plus d'une semaine, je souffre terriblement. J'ai l'impression que l'intérieur du corps me déchire à chaque fois que je bouge, que je tousse, que je me mouche ou quand j'éternue. La nuit, je ne suis pas capable de me tourner dans mon lit parce que les ligaments me font beaucoup trop mal et déjà, à seulement 16 semaines, je dois mettre un petit orreillé sous mon ventre parce que je serais incapable de dormir à cause de la douleur provoquée par l'étirement de mon ventre.

Mon nerf sciatique coince alternativement d'un côté et de l'autre sans jamais me laisser de répis et ca fait tellement mal que j'ai de la misère à marcher ou me plier. Ce que j'aime le plus dans tout ça, c'est que je dois travailler encore et encore chaque jour, et que j'ai l'impression que les parents de ma garderie se foutent vraiment du fait que j'ai de la misère à marcher devant eux. Ce qui compte, c'est que je reste ouverte... sans moi ils sont dans la marde!

J'en ai parlé avec ma mère ce matin. Elle m'a dit qu'elle savait tout ça et que elle aussi avait détestée chacune de ses grossesses, mais elle ne m'en avait jamais parlé, parce qu'elle savait que j'allais refuser d'avoir des enfants si elle m'avait dit tous les maux possibles et imaginables de la grossesse. Je suis beaucoup trop douillette pour apprécier vivre chaque jour avec autant de douleur. Je suis super contente d'avoir ce bébé dans mon ventre, mais crime que j'ai hâte qu'il sorte et me rende mon corps comme il était avant; c'est-à-dire sans douleur.

Je trouve ma mère égoïste un peu de ne pas m'avoir parlé de ses grossesses franchements. De ne pas m'avoir raconté comment elle avait détesté ça, comment elle avait trouvé ça douloureux et désagréable. Tout ça, parce qu'elle voulait être grand-mère un jour.

Je ne regrette en rien ma grossesse, mais j'ai encore beaucoup de mal a envisager avoir un autre enfant biologique par la suite. J'envisage l'adoption pour les prochains enfants, si prochains enfants il y a. On verra bien.

Contrairement à ce que je lis sur la majorité des blog de grossesse, je me sens un peu comme une énergumène. J'ai pas encore trouvé un blog d'une future maman qui n'aimait pas être enceinte et qui le disait ouvertement. Si vous en avez une, laissez moi un lien vers son blog, j'aimerais bien me sentir moins seule! (Malgré que je peux en parler avec ma maman maintenant que je sais qu'elle a détestée chacune de ses grossesses !!)

lundi 6 décembre 2010

Qu'est-ce que j'ai ?

On ne le sait pas!

Après 3 jours et 2 nuits passées à l'urgence, on ne sait toujours pas pourquoi j'ai le côté droit qui me fait mal, du dessous des côtes à l'aine et que ça iradie jusque dans mon genou.

On a dabord pensé à une infection urinaire, parce que j'avais de la difficulté à uriner. Quand on s'arrête au premier symptôme c'est assez facile!

Tout ça à commencé mardi soir, alors que j'avais vraiment mal au ventre et que ça faisait encore plus mal lorsque je faisais pipi. J'ai appelé ma sage-femme pour lui parler de mes symptômes et elle m'a dit que c'était probablement une infection urinaire, et que je devrais aller consulter en clinique sans rendez-vous mercredi. Mercredi, la douleur est encore présente, mais remonte vers le rein et iradie jusque dans le genou, mais je n'ai plus mal lorsque je fais pipi.

Comme je déteste les médecins, j'hésite pas mal à me rendre à la clinique sans rendez-vous mais ma copine qui est venue me donner un coup de main pour 2 semaines me dit d'y aller. Ce que je fais.

J'ai attendu 1h30 pour me faire envoyer à l'urgence, parce que le docteur n'est pas certain que c'est une infection urinaire, il penche plutôt du côté de l'apendice. Je n'ai vraiment pas envie d'aller à l'urgence, encore moins qu'à la clinique sans rendez-vous, mais comme la douleur semble de pire en pire, je me résigne à y aller.

La gallère !!

C'est terrible comment le système de santé Québécois est merdique et déficient et l'hopital de St-Georges doit être dans les pires du Québec. J'avais de la misère à marcher tellement j'avais mal mais on m'a fait attendre 6heures avant de me faire entrer en urgence parce que je braillais toutes les larmes de mon corps. Ça faisait 8 heures que je n'avais rien mangé parce qu'ils voulaient me garder à jeun et j'étais sur le point de perdre conscience dans la salle d'attente. Lorsque je suis allé voir l'infirmière pour lui dire que je n'en pouvais plus et que j'allais perdre conscience si on ne nous faisais pas manger bébé et moi, j'avais une pression artérielle de 154/105 et je faisais de la tachycardie intense à 135 battements par minute. Je ne feelais vraiment pas bien. Comme je n'avais pas vue de médecin, on m'a seulement mis dans une salle fermée avec une table d'examen (comme chez le médecin) sur laquelle j'ai pu m'allonger. Le confort total quoi !

Migraineuse de nature, j'avais un terrible mal de tête, assez normal après 8heures de jeune forcé sans soluté pour me donner un coup de main. J'étais en larmes. Une heure plus tard, mon mari qui n'en peut plus, sort de la salle et demande à une infirmière si je peux au moins avoir du tylenol pour faire passer le mal de tête. L'infirmière entre, et en me voyant la face elle me dit; là c'est assez, y'a des limites à laisser le monde souffrir!

Enfin quelqu'un de sensible!

Après 9heures de souffrance et de jeune en salle d'attente, je suis enfin transférée en urgence sur une civière 10 fois plus confortable que la table d'examen de ma petite salle de ''repos''. Mais là, ce n'est pas fini, on me fait passer des tests sanguins, je suis branchée sur le soluté, on prend ma température par derrière (c'est vraiment désagréable!!!!!)... mais on me fait une écho pour voir si bébé va bien (chouette, j'ai enfin pu voir mon petit ange!!). Comme les visiteurs sont interdit à l'urgence dans ma ville, je suis seule avec moi-même et ma douleur toute la nuit. Je souffre trop, on me donne de la morphine. Je n'aime vraiment pas ça pour le bébé et je m'inquiète, mais on me dit que ce n'est pas dangeureux pris à petite dose pour calmer la douleur. Permettez-moi d'en douter, mais j'ai tellement mal que je ne proteste pas.

Le lendemain, je passe une autre écho et je vois tout plein de spécialistes, gynécologue, chiurgiens, echographistes, etc... mais on ne trouve pas ce que j'ai, on hésite entre la crise de foie, les pierres sur les reins, l'apendice est écarté, un muscle ou un ligament déchiré ou le bébé qui pèse a quelque part qui coince de quoi d'autre. Je n'ai pas mangé depuis 11 heures la journée d'avant. On me donne une diète liquide qui ressort par le haut. On décide de me garder une nuit de plus, pour vérifier l'évolution des sypmtômes AU CAS OÙ! Cette nuit là était de trop. J'ai jamais autant détesté être à l'hopital, ce qui me donne une raison de plus pour accoucher en maison de naissance.

On m'a refait passé une écho abdominale le lendemain matin à 8hrs sans rien trouver à part que j'avais tellement encore mal de l'écho de la veille que j'avais l'impression de me faire charcuter l'intérieur du corps. J'avais les côtes qui me faisaient tellement mal que j'avais presque peur qu'il m'en ait fêlé une ou deux, même le chiurgien qui m'a taponné le côté 8heures après trouvait curieux que j'ai tout à coup terriblement mal aux côtes. OUi oui, vous avez bien lu, je n'ai revu un médecin que 8heures après mon écho du matin. Pouvez-vous imaginer à quel point j'étais en beau maudit. J'ai dit au médecin que si on ne me laissait pas sortir le soir même, que j'allais faire une dépression parce que j'étais trop écoeurée d'être là pour rien.

Finalement, je suis de retour à la maison, je repasse une écho cette semaine pour s'assurer que je n'ai rien qui ait empiré. On verra bien, mais moi j'opte pour la théorie que bébé coinçait mon uretère, ce qui a provoqué la dilatation de celui-ci (qu'on a vu à la première écho) et que c'était ça qui me faisait vraiment mal. Maintenant, c'est juste des douleurs ligamentaires qui me restent, et je peux vous dire que je trouve ça assez douloureux, j'ai de la misère à bouger encore et surtout à me tourner dans le lit la nuit.

Ais-je besoin de vous dire que je n'aime toujours pas être enceinte? Je ne me sens vraiment pas bien dans cet état, même si je suis folle amoureuse maintenant de mon petit trésor depuis que je l'ai vu bailler et sucer son pouce à l'écho!

vendredi 26 novembre 2010

Trouver sa voie

Je fais partie de ceux qui ont trop d'intérêts.

Je suis présentement en gros changements dans ma vie et je souhaite réorienter ma carrière. Le problème, c'est que tout m'intéresse. Bien, pas vraiment tout, mais il y a tellement de chose que j'aimerais faire qu'il m'est difficile de faire un choix et de me dire que je ne ferai que ça pour le reste de ma vie... ou pour un long moment.

Changer de carrière signifie un probable retour aux études. Comme je ne veux pas passer ma vie à m'endetter pour aller à l'école, je ne pourrai pas changer de carrière 15 fois dans les 35 prochaines années, nombres probables d'années où je serai sur le marché du travail. Chaque année passé à l'école est une année ou je m'endette au lieu de m'enrichir.

Je ne souhaite pas faire un métier super payant, ce n'est pas mon but. Je veux juste trouver quelque chose à faire que j'aimerai assez pour que chaque matin je me lève avec le sourire en sachant que je vais travailler. Je veux un travail-passion.

Présentement, j'ai fait 10 mois d'un DEP en coiffure et je n'ai pas aimé ça. J'ai fait un DEC en éducation à l'enfance et je n'aime pas ça ... J'ai envie d'étudier en pâtisserie, en informatique en création de site web, en photographie, faire une formation montessori et continuer a travailler en garderie mais spécialisé dans l'éducation montessori (c'est quand même une formation de 4 100$ et pas de prêts et bourses), faire un BAC en art plastique, ouvrir une boutique de matériel d'art et offrir des ateliers pour les grands et les petits ...

Ou si ce n'était pas des nombreuses années d'université, j'aimerais être pédiatre, enseignante, diététicienne, faire un bac en administration en finance, etc ...

Comment faire pour s'y retrouver quand on a trop d'intérêt !?

jeudi 25 novembre 2010

Bonnes nouvelles

Chéri a eu un nouveau poste ! Ce qui veut dire, que chéri va avoir un meilleur salaire et qu'on va déménager !! Un meilleur salaire, c'est toujours bienvenu, surtout quand chérie arrête de travailler pour son congé maternité! On a refait le budget et chéri est capable de tout payer tout seul. Nous n'aurons plus de ''lousse'', mais on va arriver. Ce qui va être le plus déprimant, c'est que nous ne pourrons probablement plus faire plus que le paiement minimum sur la carte de crédit (heureusement que nous n'en avons qu'une !!) .... du moins pendant un bout. Mais bon, ça arrive même aux meilleurs des moments plus difficiles !! On va s'en sortir plus fort et plus amoureux! Et ça va se replacer quand je vais recommencer à travailler!

Je suis triste de déménager, car j'aime ma maison, mais je suis très heureuse, car je sais que je vais me rapprocher de ma mère et de la famille de chéri. Avec le bébé qui s'en vient, me savoir plus proche de nos familles va me rassurer un peu, et si on peut déménager avant mon accouchement, je serais encore plus heureuse, car plus près de la maison de naissance, donc pas 1hr15 de route à faire pour aller accoucher, mais ça c'est pas certain du tout, car je ne veux pas vendre ma maison à perte, donc nous allons prendre notre temps.

Mais comme la vie arrange souvent bien les choses, je suis certaine que tout vas aller pour le mieux.

Pour le reste, je vais bien, même très bien. Je suis toujours fatiguée, car je ne dors pas très bien et je travaille encore beaucoup. J'ai eu des petites contractions la semaine passée. Ma sage-femme m'a dit que c'était probablement du à un accumulation de fatigue, ou à cause de mon utérus qui prend de l'expension. Elle dit de ne pas m'inquiéter à moins qu'elles deviennent régulières et très douloureuses. Pour le moment, ce n'est qu'inconfortable et c'est 2 ou 3 par jour ... quand je suis vraiment brûlée. Pour ce qui est des nausées, je peux dire que c'est fini, mais j'ai le coeur encore sensible quand il y a de fortes odeurs. Les couches de la garderie me rendent encore malade et j'ai encore de la misère avec la cuisine et surtout l'épicerie. J'ai mal au dos, mais c'est moins pire depuis que mon acupuntrice à travaillé mon nerf sciatique et tout le bas de mon dos.

Aujourd'hui je vais probablement faire mon arbre de noël. J'ai tellement hâte qu'il soit fait, sauf que j'ai l'impression que c'est une corvée contrairement aux autres années. J'ai toujours adoré noël, mais cette année, on dirait que je suis trop fatiguée pour mettre mes décos ... mais je vais le faire quand même pour le plaisir de mes yeux et je viendrai vous mettre des photos !

mardi 16 novembre 2010

Le pire est fait ...

Ça y est, j'ai annoncé la nouvelle aux parents.

Je me suis jamais sentie mal de même de toute ma vie. Je me sentais terriblement coupable et angoissée. J'avais l'impression de mettre tout le monde dans la ''merde'' à cause de ma fermeture.

Finalement, ça s'est plutôt bien passé. J'ai des parents qui ont beaucoup apprécié le 3 mois d'avis. Ce n'est pas à mon avantage, car s'ils partent avant, je me ramasse un peu mal prise financièrement, mais bon, c'est les risques du métier. Je ne voulais pas leur laisser seulement 30 jours pour trouver une bonne personne pour me remplacer.

Ce matin, j'ai l'impression qu'un parent me ''boudait''. Il semblait très distant. Mais en même temps, je le comprend, quand il a signé le contrat, il m'avait demandé ce que je ferais si je tombais enceinte. Je lui avait dit que je travaillerais jusqu'au bout et prendrais une remplaçante. Malheureusement, la vie n'a pas fait en sorte que ce soit aussi facile et il faut que je ferme avant de me taper un burnout.

Je me sens un peu plus légère. Je sens que le pire est derrière moi, même si je redoute un peu le moment ou mes petits amours vont partir pour une autre garderie. Je sais que ça va me faire énormément de peine, car je les aime tous vraiment beaucoup. J'ai la même clientèle depuis le début de ma garderie, excepté le petit dernier. Je les ai vu grandir, changer, évoluer. Ils sont comme mes enfants. J'en ai pris soin plus de 50 heures par semaine. J'ai passé plus de temps avec eux que leurs parents. C'est difficile de se dire que je ne les reverrai peut-être plus jamais ... à moins de les croiser dans la ville. Ils vont me manquer.

Mais il faut que je pense à moi et a mon bébé en premier. Il faut que je prenne du temps pour moi, pour me reposer et pour bien terminer ma grossesse.

Malgré la perte de mes petits amours, j'ai hâte au premier février...

mercredi 10 novembre 2010

Et voilà, c'est la fin

Je ferme définitivement ma garderie en Février 2011.

J'ai pris la décision de fermer dès que j'aurai droit à mon RQAP. Je sais que ce ne sera pas payant, mais au moins, j'aurai un tout petit revenu qui est mieux que pas de revenu du tout.

Je n'en peux plus, je ne suis plus capable du tout. Mon corps et ma tête ne veulent plus rien savoir de travailler 60heures par semaine... pour ce que ça m'apporte ....

C'est une grosse décision, car je déteste royalement mon boulot, car j'ai peur d'attraper tous les petits virus que les enfants ont et parce que je vomis chaque fois que je dois changer une couche pleine. C'est l'enfer depuis que je suis enceinte. Je manque d'énergie pour faire des activités avec les enfants, je ne me sens plus du tout éducative, car je fais plus de la surveillance que de l'éducation. Je manque vraiment beaucoup de patience à cause de la fatigue accumulée. Pourtant, j'adore mes petits cocos... Ils sont tous merveilleux et forment un groupe uni et solide. J'ai pour la majorité des bons parents, même si des fois, il y a des frictions au niveau de mes valeurs et des leurs. J'aurai aimé pouvoir tous les relocaliser dans une même garderie, ensemble. Savoir que je ne les aurais pas séparé et que n'aurais pas mis mes parents dans le trouble.

Je me sens très angoissée à l'idée d'annoncer la nouvelle à mes parents. Je sais que certain prendrons vraiment difficilement la nouvelle et ça me stress vraiment beaucoup. Néanmoins, il faut que je leur annonce assez rapidement pour ne pas qu'ils soient mal pris dans leur recherche, et pas trop pour ne pas qu'ils me quittent tous avant que j'ai droit au RQAP... mais dans le fond, ca me ferait du bien que quelques uns quittent avant terme... je suis trop épuisée.

Avez-vous des idées de comment je pourrais annoncer la nouvelle aux parents pour que ça ne passe pas trop mal ? Ce n'est pas que je n'ai pas essayé de me trouver une remplaçante, j'ai mis des annonces au cegep, une prof a envoyée mon annonce à toutes les finissantes de l'année passée, j'ai mis des annonces sur internet qui ont été visionnées près de 100 fois... et je n'ai aucun téléphone. ce n'est pas assez payant, et c'est beaucoup trop d'heures... et de travail (menage, désinfection, cuisiner, comptabilisé les factures, compiler les jours de présence des enfants, faire les journaux des enfants....etc)

Ma remplaçante occasionnelle actuelle ne pourra plus me faire de remplaçement après les fêtes, car elle tombe en stage pour presque toute la session. Je ne serai pas capable de faire des journées de 11hrs, 5 jours par semaine, on va devoir me ramasser à la petite cuillère si je fais ça. Il faut que je pense à moi et à mon bébé. Mais ça me rend malade de mettre mes parents dehors ... de les mettre dans une situation poche, car on sait tous que se trouver une bonne garderie, ce n'est pas facile et les places vacantes ne court pas toujours les rues ...

Comment réagiriez-vous si votre garderie fermait? Comment de temps avant la fermeture voudriez-vous qu'on vous avertisse? Y a-t'il une façon que je peux faire pour que la pilule passe bien? Je ne ferme pas par caprice, je n'en peux tout simplement plus ... J'en pleure presque à tous les jours ...

lundi 8 novembre 2010

un de perdu, 10 de retrouvés ...

Non, je ne parle pas de bébé ici, mais de symptômes de grossesse désagréables.

Je sais que je ne suis pas la seule à vivre des symptômes désagréables, mais je suis lamenteuse, je n'y peu rien ... Quand je ne feel pas, je ne feel pas et je chiale. Depuis que je suis enceinte, je ne feel pas. Je me sens toujours mal dans mon corps et ça m'angoisse.

Mes nausées sont beaucoup moins pire depuis une semaine environs. Je n'ai vomis que 2 fois en presque 10 jours ... (ca c'est le un de perdu...) J'ai encore un peu mal au coeur, mais c'est par bout.

Depuis une semaine, j'ai un foutu rhume. Normalement, dès que les symptômes apparaissent, je prends des tylenols rhume et sinus et le rhume n'a même pas le temps de me faire souffrir qu'il est déjà partie. Là, j'ai le droit de prendre ... que de l'eau, du tylenol et de l'hydrasense. Je souffre le martyr. Je ne dors presque plus parce que je suis incapable de respirer, je me reveille en panique parce que j'ai la bouche tellement sèche que j'ai l'impression que je vais mourir, j'ai la gorge en feu à force de respirer par la bouche et je ne goutte plus rien de ce que je mange.

J'ai mal à la tête depuis une semaine. Tellement terrible, que je dois prendre du tylenol aux 4 heures pour être capable de survivre sans me sentir migraineuse. J'ai recommencé à porter mes lunettes, car j'ai l'impression que ma vue à baissée... j'ai l'impression que ça aide un peu, mes maux de tête semblent moins pire.

Je suis épuisée. Je me sens faible, continuellement. J'ai de la misère à me lever le matin, j'ai de la misère à faire mes journées, je me sent comme un gros légume toute la journée. Pourtant je mange bien et je ne suis plus malade. C'est normal de toujours être fatiguée ?

Finalement, depuis 2 jours, j'ai le bas du dos en compote. J'ai de la misère à me trouver une position confortable, car je souffre énormément. Avec la garderie ce matin ça aide pas pentoute, car je suis toujours accroupie, ou je dois prendre un bébé dans mes bras pour le changer de couche ou le mettre dans son parc pour la sieste. Donc, mon dos souffre encore plus, et ça ne devrait pas trop s'améliorer avec le temps ...

Je pense que je suis dans une écoeurantite aigue. J'aimerais tellement arrêter mon travail... je lâcherais tout ça demain matin si je le pouvais... Je ne suis plus capable de faire la ''run'' comme on dit. Maudit argent qui mène le monde ...

samedi 6 novembre 2010

Fausse couche

Non, non !! Ce n'est pas de moi que je parle !! Mon bébé est toujours au chaud dans mon ventre et j'ai encore vomis hier soir pour me rappeler que j'étais enceinte, donc pas de danger.

La blonde du cousin de mon chum a fait une fausse couche cette semaine. Nous avions une semaine d'écart. Elle a fait sa fausse couche à 12 semaines. 12 semaines ... le moment magique que la majorité des femmes espèrent atteindre, car le risque de fausse couche devient presque nul.

Avant que je sois enceinte, je crois que je ne comprenais pas vraiment la douleur de perdre son bébé, même s'il était tout petit. Depuis le début de ma grossesse, même si elle est vraiment difficile et que je déteste ça, je vis toujours avec la crainte qu'il arrive quelque chose à mon bébé. J'ai souvent l'impression de ne pas être attachée comme une mère devrait l'être envers son bébé, mais quand je pense au risque de le perdre, mon côté mère ressort. Je ne veux pas perdre notre bébé, je le vivrais très mal, comme un autre échec de ma part au niveau de la conception.

Tout ça pour dire que ça m'a vraiment attristé de savoir qu'elle avait perdu son bébé à 12 semaines de grossesse. Moi qui voyait le 12 semaines comme la date sécuritaire où on peut commencer à respirer et se dire que le risque de fausse couche est derrière. Je sais bien que les risques sont là tout au long de la grossesse, j'ai un coco dans ma garderie qui est né a 23 semaines de grossesse. Mais quand même ...

J'imagine que pour elle ça va être difficile pour eux à noël lorsqu'ils vont me voir avec ma bédaine, qui théoriquement aurait du être a peu près au même stade que la sienne.

Je sais bien que je ne peux pas arrêter de vivre parce qu'elle a fait une fausse couche, mais je ne sais pas trop comment je devrai réagir lorsque je les reverrai. Le cousin de mon chum était tellement heureux que nos bébés soient si rapprochés (car lui et mon chum ont des dates de fête très rapprochées aussi), ils ont fêté leur paternité ensemble (en prenant un coup) ... je trouve tellement que la situation est délicate ...mon chéri aussi est affecté par cette mauvaise nouvelle.

Croyez-vous que la blessure sera moins forte à Noël? J'imagine qu'éviter de parler de ma bédaine sera une bonne idée... mais je ne pourrai probablement pas trop la cacher étant donné que je serai à 18 semaines et que j'ai déjà une bédaine ...

vendredi 5 novembre 2010

Bientôt Noël

Hey oui, dans 2 mois ce sera Noël.

Je ne peux m'empêcher de penser à tout ce que cela implique; les visites dans les familles, celles qu'on n'aura pas le temps d'aller voir. Les nombreux cadeaux à acheter, ou cette année ceux qu'on ne pourra pas acheter faute de moyens. Les soirées qui finissent tard, la fatigue accumulé, le retour de congé encore plus fatigué ...

J'aime Noël pour une chose; les décorations. J'aime l'ambiance chaleureuse des maisons parfumées à l'odeur de sapin, brillant de mille feux sous leurs nombreuses décorations. Les maisons couvertes de neige magnifiquement décorée de lumière multicolores, l'odeur de la tourtière qui cuit depuis 10 heures dans le four... revoir de la famille que nous n'avons pas vu depuis longtemps.

Cependant, je n'aime pas le côté commercial de la chose. Dans ma belle famille, la distribution des cadeaux prend souvent plus d'une heure .... c'est terriblement long! Et moi, je n'aime pas me sentir cheap parce que je ne fais pas de cadeau à tous le monde. C'est notre choix et cette année, c'est encore plus une obligation, car nous n'aurons pas les moyens de gâter tout le monde.

Avec la grossesse pas trop facile, j'ai du réduire énormément mes heures de travail, et je paye ma remplaçante plus cher que ce que je gagne moi-même. Je me sens toujours un peu mal de reçevoir un cadeau de quelqu'un alors que je ne peux pas lui en faire un moi-même. Comme si l'idée de recevoir sans pouvoir donner en retour était une chose innacceptable (ma mère m'a toujours dit que dans la vie on ne doit pas donner dans l'espoir de recevoir ). Pourtant aucune lois n'oblige les gens à faire des cadeaux à tous les membres de leur famille et personne ne m'a jamais dit que j'étais cheap parce que je ne leur faisais pas de cadeau...En même temps, ce serait un peu ridicule de ma part de faire des cadeaux à tout le monde quand je peine à payer mes factures. Pourtant ça me fait toujours un petit quelque chose de ne pas pouvoir offrir un cadeau. Si je peux m'en sortir pour un Noël en bas de 100$ cette année, je serai satisfaite!

Et vous? Comment vivez-vous cette fête? Comment se passe la distribution de cadeau ? Faite vous des cadeaux à tous le monde?

mardi 2 novembre 2010

Je dois être anormale

Hier nous avons eu notre premier rendez-vous en maison de naissance. Nous avons enfin pu entendre le coeur de notre bébé.

Ce fut bref, mais nous l'avons bien entendu. Pourtant, ça ne m'a pas fait grand chose. Je ne sais pas à quoi je m'attendais. Peut-être la crise de larmes, être ému au point de ne plus parler... bref la réaction dont presque tout le monde parlent sur les blogs et forums. Les gens autour de moi n'arrêtaient pas de me dire à quel point ça allait être magique et merveilleux, que pour eux ca été un moment tournant, c'est là qu'ils ont vraiment réalisé l'ampleur de ce qui se forme à l'intérieur de leur ventre.

Pour moi? Rien. Oui, j'ai eu un sourire, mais je me demande si c'était plus du a la nervosité qu'à la réelle joie d'entendre ce petit battement de coeur dans mon ventre. Oui, je suis rassurée, son petit coeur bat, ça veut dire qu'il est en vie, mais est-ce que ça me fait quelque chose en dedans, est-ce que je me sens plus maman?

La réponse est non. Je ne me sens pas du tout maternelle envers ce petit être qui grandit en mon ventre. J'ai l'impression de ne rien ressentir du tout. Pourquoi, quand je lis les autres, j'ai l'impression qu'être enceinte est la plus belle chose qui puisse arriver et que dans ma tête et dans mon coeur, je me sens comme si ce n'était rien. Je me sens complètement détachée par rapport à ce qui se passe dans mon ventre.

Je ne sais plus quoi penser. Je me sens tellement anormale face à toutes celles qui vivent la grossesse sereinement. Je me sens mal de me sentir comme je me sens, de ne pas avoir de sentiment profond pour ce petit ange qui grandit en moi. Existe-t'il un lien entre l'attachement pendant la grossesse et l'attachement à la naissance? Ça me fait peur ...

mardi 26 octobre 2010

travail = Plus(+) de nausées

Ça faisait 2 semaines que j'étais au repos total. C'était difficile financièrement, mais au moins, mes nausées commençaient à disparaître. Je n'avais pas vomis depuis presque une semaine et je recommençais à manger.

J'ai recommencé à travailler hier, et j'ai été malade toute la journée et en soirée. Ce matin, je suis encore en piteux état et je n'ai pas été capable de manger correctement.

J'en viens donc à la conclusion que mon travail est une source de stress énorme, qu'il est épuisant et que ça joue beaucoup sur mes nausées de grossesse... ou bien donc, c'est un sacré hasard que mes vomissements recommencent avec mon travail.

Depuis vendredi, j'ai aussi remarqué que j'ai le mal des transports. C'est hallucinant. Je vomis dès que je sors de la voiture. Moi qui ai toujours adoré voyager, la je dois me concentrer très fort pour ne pas vomir lorsque je suis dans l'auto et je fais dur en crime quand j'en sors.

J'ai vraiment hâte de retrouver une santé qui se rapproche du normal, parce que là, je suis PU CAPABLE!

Je suis en train de devenir emetophobe. Je suis en train de développer une peur maladive du vomis.

J'ai un autre rendez-vous en acupuncture cet après-midi. En espérant que ça améliore encore un peu ma situation. Au moins, je sais une chose, c'est que je vais bien dormir cette nuit ... car je ne dors plus depuis quelque jours ...

mardi 19 octobre 2010

Mon corps change

Je suis tellement préoccupée par les problèmes financiers que je ne prend même plus le temps de voir ce qui se passe vraiment en moi et autour de moi.

A part le fait que je suis super fatiguée, que j'ai eu des nausées sévères et que je me suis ramassée pratiquement à terre au point de me rendre à l'hopital pour déshydratation et malnutrition, j'ai remarqué d'autre changements dans mon corps.

Je rêve beaucoup, Énormément même! Avant d'être enceinte, je ne me souvenais d'avoir rêver qu'une fois par mois a peu près. Mais là, je rêve 3-4 fois par nuit et je m'en souviens ... pendant quelques minutes au reveil. En effet, j'ai tendance à oublier mes rêves assez rapidement, mais au moins, maintenant, j'ai conscience d'avoir rêvé la nuit!

Quoi d'autre? ... je n'ai plus mal aux seins ! Hourra !!!!!!! Ils sont énormes et lourds, mais chéri peut enfin les toucher pour son plus grand bonheur!

J'ai aussi une bulle énorme! Je n'aime plus que les gens soient trop près de moi, ça m'aggresse. Je ne sais pas si c'est un symptôme de grossesse fréquent, mais je n'avais pas l'habitude de me sentir agressée aussi facilement avant. Même faire un câlin à ma soeur ou à ma mère me dérange. Je le fait encore, mais je ne me sens plus aussi à l'aise qu'avant.

Mon nez est rendu une arme de destruction massive! Non, sérieusement, je sent toutes les odeurs amplifié à la puissance 10. C'est un peu désagréable, car la moindre petite odeur me dérange. L'autre jour, j'ai eu de la misère à aller dans le frigo chez mon père à cause des brocolis blanchit de ma belle-mère, ça sentait trop fort. Mon nez est aussi plus sec, souvent bouché et quand je me mouche il y a des fois du sang. Il parrait que c'est normal, c'est parce que les vaisseaux sanguins sont plus dilaté enceinte et le nez est plein de vaisseaux sanguin. Quoi qu'il en soit, je n'aime pas saigner du nez... ni d'ailleurs ! Pour le nez bouché, j'ai trouvé ça sur internet :

C'est une rhinite liée aux modifications hormonales physiologiques ou pathologiques.

Prés de 30% des femmes enceintes rapportent l'existence d'un nez bouché au cours de leur grossesse.

Celle-ci survient en général après le premier trimestre et s'aggrave pendant le troisième trimestre et disparaît le plus souvent 2 semaines après l'accouchement.

Dans mon cas, je pense que ça n'attendra pas le 2iem trimestre !

Dautre trucs ? Les envies? Pas particulièrement. J'ai de la misère à m'allimenter comme il faut parce que j'ai envie de rien et parce que j'ai tellement peur de vomir que j'ai peur de manger. Ah oui! Je ne peux plus manger de viande rouge. Ça m'écoeur et j'ai l'impression de manger ... de la chair. C'est difficile à expliquer, mais je n'aime plus le goût ( de toute façon, qui aimerait manger un filet mignon bien cuit!?... autant manger du steak haché!!!) et j'ai l'impression de manger mon chien ou une cuisse humaine ... je sais pas, c'est bizare. Peut-être que bébé est végétarien!

Finalement, je suis heureuse d'avoir un homme merveilleux comme le mien. Il m'aide énormément. Il fait la cuisine, le ménage, la vaisselle ... presque tout en fait. Je l'apprécie tellement. Il tien vraiment à ce que le bébé et moi nous reposions au maximum et il m'aide beaucoup à passer au travers du premier trimestre qui ne m'épargne pas trop jusqu'à maintenant.

dimanche 17 octobre 2010

Une semaine de plus

Je suis encore sur le cul après une semaine de repos.

Je prend donc une autre semaine de congé forcé. Pas que je ne veux pas travailler, j'ai besoin de cet argent. Cependant, je ne me sens pas du tout en état de prendre soin de 5 petits mousses. Je peine à monter l'escalier !!

Je ne sais pas du tout ce que je vais faire dans les prochaines semaines... je suis un peu angoissée à l'idée de ne pas avoir de revenu.

Je pourrais bien engager une remplaçante, mais elle me coute plus cher que ce que je gagne et en plus, je la paye en dessous de la table, donc je paye full impôt à la fin de l'année pour de l'argent que je n'ai pas eu.

Je suis certaine d'une chose, lorsque je vais fermer, je ferme définitivement la garderie.

J'ai trouvé cette vidéo qui correspond bien à ce que je vis présentement :

Donner vie à un enfant quand on prend soin des enfants des autres ...



Vous savez, je savais très bien que j'allais devoir travailler toute ma grossesse quand je suis devenue RSG par amour des enfants. Ce que je ne savais pas, c'était qu'être enceinte pouvait être aussi difficile.

mardi 12 octobre 2010

Sage-femme = merveille

Savez-vous à quel point il est ''priceless'' de pouvoir appeler la personne qui fait le suivit de votre grossesse 24heures par jour et 7 jours sur 7 ?

Ça fait déjà 2 fois que j'appelle ma sage-femme à cause de mes nausées. C'est fou ce que c'est rassurant de pouvoir parler à quelqu'un qui si connait.

Le résultat : Je dois prendre une solution de jus d'orange, de sel et d'eau pour me rehydrater et fournir a mon corps les electrolytes qu'il a perdu. Je dois aussi prendre du repos forcé pendant au moins une semaine, car la fatigue apporte les nausées et les nausées apportent de la fatigue, alors je suis dans un cercle vicieux. J'ai donc une remplacante a la garderie pour toute la semaine (heureusement que les étudiants sont en relâche ... ça va etre autre chose pour les autres semaines...) et finalement, je dois absolument prendre mon Diclectin et 2 pilules a la fois au lieu d'une. Si la situation ne s'améliore pas d'ici demain, je dois aller à l'hopital, car je commence à montrer des signes de déshydratation.

Si on avait été plus avancé dans la grossesse, elle m'aurait fait venir à la maison de naissance pour écouter le coeur du bébé question de me rassurer, car comme je mange très peu et très mal, je suis inquiète du bon développement de mon petit trésor. Malheureusement, a 8SA on ne peut pas encore entendre le coeur.

Finalement, je lui ai parlé pour mes douleurs dans le bas du ventre et elle m'a dit que c'était probablement relié à mes vomissements. Comme je vomis beaucoup, je mange peu, mes intestins fonctionnent moins bien, alors c'est probablement mes intestins qui me tourmentent. Toutefois, je dois quand même rester alerte au cas où elles deviendraient intolérable au point que je dois prendre des tylenols ou si j'ai des saignements en plus (heureusement, j'en ai pas eu d'autre depuis les derniers).

Qui a dit qu'être enceinte était facile que je lui mette mon poing à la figure ?

lundi 11 octobre 2010

C'est de pire en pire ....

Si on m'avait dit à quel point j'allais être malade en étant enceinte, je crois que j'aurais réflchie un peu plus longtemps avant de vouloir être enceinte.

Sans blague, je suis malade comme ça se peut pas. Je vomis plusieurs fois par jour. Ce n'est pas des grosses quantités (je garde au moins la moitié de mon repas ....), mais c'est assez pour que je déteste ça. Je suis tellement à boute de vomir, que j'en ai peur de devenir emetophobe (peur de vomir). Je m'allimente très mal et je bois très peu, car j'ai toujours peur de tout vomir. Ma vie est un enfer.

Les nausées sont si terribles, qu'elles m'empêchent de dormir le soir. Je mets des heures à trouver le sommeil parce que j'ai trop mal au coeur. Je me fais aussi réveiller en plein milieu de la nuit par mon utérus qui est douloureux (genre de contraction ou douleur de règles) et je mets encore beaucoup de temps a me rendormir.

Je me sens terriblement coupable de ne pas me sentir bien par rapport a cette grossesse que j'ai tant désirée. J'angoisse parce que j'ai peur que mon petit trésor ressente tous ces sentiments négatifs que je nourris face à ma grossesse. Je déteste ma nouvelle condition. Il y a des jours où j'aimerais presque ne plus être enceinte tellement je suis malade et épuisée.

J'ai tout essayée; diclectin (les nausées sont toujours là, et je suis 10x plus fatiguée que sans), vitamine B6 et Comprimé de gingembre (aucun effet notable, mais ca ne fait que 2 jours que je les prends), prendre des plus petits repas et plus souvent, manger des biscuits soda, ne pas me lever trop vite le matin, etc...

Je suis fatiguée, épuisée, au bout du rouleau ... je ne sais pas comment je vais faire pour me rendre jusqu'à 9 mois. Je suis tellement écoeurée, que je doute avoir envie d'avoir un deuxième enfant ... même si chaque grossesse est différente et que je risque de ne pas vivre la même chose avec le prochain, j'aurais trop peur de vivre le même cauchemar.

Je m'émerveille chaque fois que la petite photo de mon trésor change en haut (elle change le jeudi). J'adore voir ou il en est rendu dans son développement, je trippe ben raide sur son évolution. Chéri et moi avons écouté l'odyssé de la vie et nous étions complètement gaga devant les changements que vivra notre poupon, et on trippait de voir que déjà, il était si avancé dans son développement malgré sa petite taille. On est déjà fou d'amour pour cette petite merveille qui pousse dans mon ventre ... mais moi, je n'en peux plus des nausées de grossesse. Ça nuit à ma vie en générale et je ne suis plus du tout fonctionnelle dans mon travail.

Il y a plein de chose que je ne peux plus faire; les voyages en voiture me rendent malade, le parfum de mon homme me rend malade (c'est moi qui l'ai choisi ce parfum !)... même l'odeur du linge fraichement lavé. Les odeurs en général m'agressent terriblement. Des exercices simples, comme me pencher (chose que je fais au moins deux milles fois par jour en garderie) me lève le coeur, lire me donne la nausée, faire la vaisselle me rend malade, vider une assiette dans la poubelle est un vomissement assuré, je ne suis plus capable de changer les couches des enfants sans vomir, me moucher me lève le coeur au point de presque vomir, et encore plein d'autres chose ...

Je n'en peux tout simplement plus ...

lundi 4 octobre 2010

Ça y est, c'est officiel

JE N'AIME PAS ÊTRE ENCEINTE !

Vous croyez que je blague? Pas du tout! Je suis vraiment tannée d'être enceinte.

Si il y a une chose que je déteste plus que tout au monde, c'est de ne pas me sentir bien dans mon corps. Depuis 3 semaines, je suis épuisée. Pas juste fatiguée, je me sens comme si je faisais une mononucléose. Je suis complètement à terre, physiquement et moralement. Pour ne pas aider, j'ai des nausées terribles qui m'empêchent de bien manger et je fais de l'insomnie. Absolument rien pour me donner de l'énergie juste un peu. Je veux pas prendre du diclectin parce que ça endort. Je ne peux pas me permettre d'être plus fatiguée que je ne le suis, car je devrai arrêter de travailler. Je suis rendu un danger pour les enfants dont j'ai la charge parce que je suis distraite, j'ai des périodes d'absence, je manque de concentration et je suis en panne de ce que j'ai besoin le plus pour travailler avec 6 petits mousses : DE L'ÉNERGIE.

Je me sens comme une épave. Je ne me souviens pas d'une seule journée où je n'ai pas pleurée depuis que je sais que je suis enceinte. Je pleure pour rien ou j'ai peur. Peur d'aller travailler parce que je sais que je suis en contact avec des enfants continuellement malade qui risquent de me transmettre de quoi qui pourrait être dangeureux pour mon bébé. J'ai peur aussi de trop forcer, car je dois changer en moyenne 12 couches par jours et j'ai des cocos qui sont drôlement pensant. J'ai mal à la tête à tous les jours et j'ai de la misère à me motiver à faire quoi que ce soit. Je suis écoeurée de me sentir mal dans mon corps, j'hais ça ne pas me sentir bien, je déteste ne pas avoir assez d'énergie pour me sortir du lit le matin.

Le pire, c'est que je ne devrais pas me plaindre. Je ne devrais surtout pas dire que je déteste être enceinte, moi qui ai voulu cet enfant du plus profond de mon âme. Est-ce que cela fera de moi une mauvaise mère? J'en doute fort. Je ne crois pas que la capacité d'être mère et la capacité de bien vivre sa grossesse soit relié.

Peut-être que ça va passer dans 3 mois, peut-être pas. On ne sait pas. Mais pour le moment, je sais une chose, je ne suis pas heureuse dans mon corps, même si je suis super heureuse parce qu'au mois de mai, je serai maman.

Vous pouvez penser ce que vous voulez, mais ne me blamez pas pour toutes celles qui ne sont pas capable d'en avoir. J'ai désiré et je désire ce bébé plus que tout au monde, apres tout, j'ai quand même attendu 28 mois avant d'avoir mon beau ++. Je ne regrette aucunement d'être enceinte et j'ai très hâte de voir la binette de mon petit trésor d'amour, mais est-il possible ne pas aimer être enceinte? Du moins, le premier trimestre ne semble pas vouloir m'épargner. Je me sens misérable, je ne me comprend plus et je n'aime pas ça.

Oui, je pourrais me comparer avec celles qui ont la grossesse encore plus difficile que moi. Il y en a qui vomissent, qui doivent être alité, qui sont constipées, qui ont des saignements important pendant toute la grossesse, y'en a des pires, je sais. Mais je n'aime pas me sentir malade. Je n'aime pas avoir mal au coeur au point de ne plus être capable de bien manger. Oui, je garde ce que je mange, mais je mange peu parce que je n'ai pas faim et j'ai toujours l'impression que ça va sortir.

jeudi 30 septembre 2010

TRASH THE DRESS

Quelques photos pour vous régaler les yeux !!

J'ai eu énormément de plaisir à faire cette séance de photo !!












Remarqué le plis au niveau du buste... au mariage, il n'y en avait pas !!
Si vous aimé les photos, devenez membre de sa page facebook de ma photographe ICI pour courir la chance de gagner une séance gratuite !



Séance photo à gagner !!

Ma photographe de mariage (je devrais dire mes, car ils sont 2) a enfin décidé de se faire une page facebook (grâce à moi!!)

Le plus cool dans tout ça, c'est qu'elle fera tirer une séance photo gratuite lorsqu'elle atteindra 50 fans sur sa page! (Pour les photo bédaines ( et n'importe qu'elle autre truc) elle est très bonne!)

Allez visiter sa page sur facebook et n'oublier pas de suivre pour avoir la chance de gagner la scéance photo! Elle est dans le coin de Québec et fait de la photo un peu partout dans les environs (elle est venu en beauce sans frais supplémentaire pour moi)

voici sa page facebook: http://www.facebook.com/#!/pages/Julie-Marie-Photographe/147765921932193

Pour voir plus de photo, vous pouvez aller aussi sur son blog ici : http://juliemariephotography.blogspot.com/ Sa langue maternelle est l'anglais, alors le blog est en anglais, mais entre vous et moi, on a pas besoin de savoir parler anglais pour admirer une belle photo !!

Notez ici que je ne suis pas payée pour lui faire de la pub, je le fait de mon plein gré, car j'adore son travail et que je suis une cliente très satisfaite!

dimanche 26 septembre 2010

Bonnes nouvelles !!

Mon trash the dress a été vraiment super le fun et je vais avoir de belles photos. J'ai bien hâte de les voir et de vous les montrer !!

Pour celles qui ne savent pas, un trash the dress, c'est une scéance photo dans un endroit inusité avec ta robe de mariée sans le stress de ne pas la salir comme le jour de ton mariage. Y'en a beaucoup qui font leur shooting photo dans l'eau. Je crois que c'est le plus facile, car l'eau ne tâche pas. Mais nous on voulais faire différent et originale, alors j'ai fait mon trash the dress au tailgate du rouge et or. J'ai même eu droit à une permission spéciale pour prendre des photos directement sur le terrain de football avec ma belle robe. Bob Bissonette m'a fait monter sur la scène pour lancer mon bouquet, la merveille m'a fait sa bénédiction, mon chéri (moi aussi maisbon, bébé oblige j'ai du tout refuser) s'est fait offrir bière par dessus bière et shooters sans arrêt. Il était sur le party pas mal vers 13 heures !! J'ai eu droit aussi aux photographes de Ricardo qui m'ont fait signer un papier pour pouvoir publier des photos de nous dans le magasine tailgate .... de l'année prochaine!! (C'est à surveiller!!)

Je peux officiellement dire que ma robe de mariage ne me fait plus très bien au niveau des seins... elle est plus que serrée et c'était plus ou moins confortable. Disons que j'étais heureuse de l'enlever après 2heures et que mes seins étaient plus que douloureux.

Ma bonne nouvelle maintenant!!

Depuis que je suis en essais bébé, je savais que je voulais un suivit sage-femme pour mon accouchement. Pas question d'aller a l'hopital pour me faire tripoter par 12 infirmères, 5 médecins et 3 ou 4 étudiants. Je ne suis pas un phénomène de foire! De plus, j'ai une sainte horreur des aiguilles, des solutés, des machines qui font bip, des lits d'hopital inconfortables et du manque d'humanité de la majorité des hopitaux et/ou médecin. On est pas malade, on vient faire quelque chose de tout naturel, donner la vie.

Alors voilà, la journée que j'ai eu un test positif j'ai appelé a la maison mimosa pour me mettre sur la liste d'attente pour mon suivit sage-femme. Je savais qu'il fallait se prendre d'avance, car il parrait que c'est difficile avoir une sage-femme attitrée.

Quand je suis arrivée à la maison tantôt, j'avais un beau message sur mon répondeur pour me dire que j'avais une sage-femme attitrée pour mon suivit et mon accouchement. Je suis plus qu'heureuse de cette bonne nouvelle. C'est tellement ce que je voulais. Je vais avoir des rencontres-suivit d'une heure avec la même personne à chaque fois et surtout, je vais connaitre la personne qui va m'accoucher.

Je ne sais pas encore si je vais accoucher à la maison Mimosa. Tout mon être veux y accoucher, mais en même temps, une petite partie de moi à peur d'accoucher loin de l'épidurale. D'un coup que je ne suis pas capable d'endurer la douleur? Croyez-moi, je sais que je vais avoir mal au point de croire que je vais mourire. Mais en même temps, c'est temporaire. Ce n'est pas une douleur éternelle. Et il parrait qu'on oublie tout quand on a notre bébé sur notre bédaine. De toute façon, j'ai le choix d'accoucher à la maison de naissance, chez moi (on oublie ça) ou à l'hopital avec ma sage-femme. On verra bien comment je me sens au fur et à mesure des rencontres avec elle et de l'évolution de ma grossesse, j'ai encore 8 mois pour me décider!

Pour terminer, j'ai encore eu des petites pertes de sang samedi. Chéri commence a s'inquiéter pas mal, il était prêt à me monter à l'hopital! Sacré amour! Je vais en parler avec ma sage-femme à mon premier rendez-vous. Le 6 octobre, je me suis inscrite à la rencontre d'information (qui se tient le premier mercredi de chaque mois) afin de mieux connaitre le fonctionnement de la maison de naissance (même si je sais déjà pas mal à quoi m'attendre à cause de mes cours d'accompagnatrice à la naissance) et peut-être rencontrer ma sage-femme si elle y est.

C'est assez pour aujourd'hui !!

samedi 25 septembre 2010

C'est la faute aux manèges !

Chéri et moi essayons de déterminer quand exactement ce petit miracle s'est installé en moi. On est absolument certain que ça s'est passé pendant le voyage de noce, mais QUAND ?

Peut importe, j'ai une théorie la dessus. Je suis tombée enceinte grâce aux manèges. Oui, oui, grâce aux manèges! Le jeudi de notre voyage de noce, chéri et moi avons été faire des manèges. On en a fait de midi à 9hrs le soirs, alors croyez-moi, mon corps a été ''brassé''. Le manège que j'ai fait le plus de fois? La chute libre :D Vous savez, celui ou l'on monte 140 pieds dans les airs et POUF ! tout lache et on tombe. J'avais l'impression que tout mes organes remontaient vers le haut. Et si ça avait aidé les zozos de chéri à atteindre leur but? Qui sait, peut-être que je porte un petit cascadeur dans mon ventre!

Tout ça pour dire que les manèges c'est cool !! hihihi

Non, sérieusement, j'avais juste envie de venir écrire un billet!

Cette fin de semaine, c'est mon trash the dress au tailgate du rouge et or. Je me sens un peu comme lorsqu'on doit faire un exposé oral. Je suis super nerveuse à l'idée de me promener en robe de mariée au travers des gens. Mais en même temps, c'est une occasion qui ne se présentera pas 2 fois, et je vais avoir des photos de malade. Le plus difficile c'est d'y aller, un coup rendu la-bas avec l'adrénaline qui embarque, je pense que je saurai faire fi de tous ces gens. De plus, chéri m'accompagne en complet et j'aurai 2 photographes armés jusqu'aux dents de méga gros appareil photo, alors j'aurai l'air importante!

Pour ce qui est de mes symptômes, la fatigue ne me lâche pas. Ce jeudi j'ai eu de sacrés nausés jusqu'à en vomir, mais maintenant, c'est tranquile. Je suis toujours à la recherche de remplaçantes pour m'enlever un peu de poids de sur les épaules, mais on dirait bien qu'elles ne courent pas les rues.

Pour la saignement, c'est tranquile aussi. J'en ai eu encore un peu hier en m'essuyant, mais rien de plus. J'essaye de me reposer au maximum, mais avec 6 petits monstres qui crient et qui courent à coté de moi toute la journée, c'est assez difficile.

Bon week-end !

mercredi 22 septembre 2010

Je saigne :'(

Ce matin j'ai des saignements.

J'ai appelé à info santé parce que je suis terriblement inquiète.

La dame m'a dit de ne pas trop m'en faire, tant que je ne fais pas de température, que je n'ai pas de douleur insupportable au ventre et que mes saignements ne vont pas en s'intensifiant.

Elle m'a quand même dit que je devrais me reposer au maximum pour éviter d'être trop fatiguée, d'éviter toute source de stress et surtout les efforts intenses comme soulever des enfants (je lui ai dit que je travaillais en garderie). Alors là, je suis encore plus inquiète parce que ca fait 2 semaines que je cherche une remplaçante pour faire quelques heures ou toutes mes heures. Je suis prête à tout laisser pour ne pas risquer mon bébé.

Maudit que ça va mal ... j'ai juste envie de brailler.

mardi 21 septembre 2010

4 semaine et 5 jours

J'ai encore de la misère à y croire vraiment. J'ai l'impression d'être dans un rêve.

4 semaines et 5 jours. Bientôt, je vais être à 5 semaines et ensuite 6 et 7 et ...

Comme mon homme me le faisait remarquer dernièrement, on vient de sortir d'un gros décompte (le mariage) et on s'engage sur un nouveau décompte.

Chéri trouve que le temps passe pas assez vite. Ca fait pas une semaine que nous le savons, et il aimerait déjà que j'ai une grosse bédaine et que je sois sur le point d'accoucher! Sacrés hommes! Au moins, je sais que si pour lui le temps passe vraiment pas vite, c'est qu'il a sacrément hâte d'être papa, car dans le cas contraire, il trouverait que ça va trop vite!

Pour les symptômes, j'ai toujours aussi soif, mais j'ai eu un petit regain d'énergie et de faim. J'ai pu laver le plancher de la garderie et j'ai mangé une grosse salade au poulet pour souper (premier vrai repas complet depuis presque une semaine). Ça fait du bien de ne pas finir sa journée en se sentant complètement à terre.

J'angoisse encore beaucoup à cause de ma garderie. Je stress parce que je fais beaucoup d'heures (plus de 50heures), parce que mon travail est difficile physiquement, bien que j'essais d'en faire le moins possible, a cause des parents qui me mettent beaucoup de pression, et je stress à cause des maladies infantiles que je pourrait transmettre à mon cher petit trésor qui grossit tout doucement dans mon ventre. J'ai énormément peur aussi de ne pas arriver financièrement à la fin de ma grossesse, car je ne pourrai certainement pas travailler jusqu'à l'accouchement et en tant que travailleur autonome, je n'ai presque droit à rien en RQAP. Je n'ai pas envie de recommencer à travailler non plus alors que mon poupon aura a peine quelques jours.

Je sais, je dois vivre le moment présent et arrêter de m'en faire pour quelque chose qui n'est pas encore arrivé et dont je ne suis même pas certaine encore, mais c'est terriblement angoissant de manquer d'argent et j'ai tellement peur que ça nous arrive. On dira ce qu'on voudra, c'est l'argent qui mène le monde.

lundi 20 septembre 2010

Ah ben cal*** !

Je suis tellement frustrée là, vous n'avez même pas idée.

Ma remplaçante vient de me faire faux bonds.

Je pense que ça ne pourrait pas être pire.

J'espère qu'elle n'aura pas le culot de se présenter demain après-midi, car je pense que je la vire avec mon pied au cul.

Non mais, j'ai un rendez-vous a 15h30 moi!! Je fait quoi là? Siboire!

Sérieusement, je capote un peu là, je suis au bord de la crise de nerf. En plus de stresser à cause de mon travail, je dois stresser à cause des foutu remplacantes qui ne se présente pas, et je stress pour nos finances pour quand je n'aurai plus le choix d'arrêter de travailler, car oui ce jour viendra et en tant que travailleur autonome, je serai plus pauvre que jamais avec mon RQAP.

Je commence très mal ma grossesse, je suis toujours en train de brailler et mon niveau de stress est beaucoup trop intense...

J'ai soiiiiiiiiiifff!!!!!

et je n'ai pas faim !

J'ai tellement soif, je boirais des litres et des litres de liquide de toute sorte. Ça n'aide surtout pas pour les pipis fréquents ! Je suis toujours rendu à la toilette ! Le matin, contrairement à mon habitude, je ne me lève pas parce que j'ai faim, je me lève parce que j'ai soif. Alors, je prend un grand verre de jus d'orange avec ma multi-vitamine de grossesse.

Mais après, je n'ai pas faim. En fait, oui j'ai faim, mais après 4 bouchées j'ai l'impression d'avoir manger une vache et je suis pleine. Je grignote comme un oiseau. Ce matin, je me suis levée à 6h40 et incapable de manger avant 9h30. J'ai mangé un buritos maison pour calmer ma faim, et la j'ai vraiment l'estomac plein, plein, plein. Je ne pourrai plus rien avaler avant le souper de ce soir, ou peut-être un fruit ou une petite collation si je me force. Est-ce que c'est normal? Est-ce que mon appétit va revenir un jour?

Pour la soif, ça ne me dérange pas trop, car je sais qu'à la base, je ne buvais pas assez d'eau. Maintenant, je suis certaine que j'en bois assez!!

Pour ma fatigue, ça ne s'améliore pas, mais au moins, j'ai réussi à me trouver quelqu'un qui est disponible pour me faire 3 après-midi et un avant-midi par semaine, ce qui fait passer mes heures à 35, ce que je considère plus normal. J'ai encore de la misère à jouer avec les enfants à cause de la fatigue, mais au moins, je suis là!

vendredi 17 septembre 2010

Quel amour !!

Petit message trouvé sur mon ordinateur après que chéri soit venu diner à la maison pendant que je faisais la sieste :


'''Bonne journée mon trésor, j’espère que tu as réussi à te reposer comme il faut ! Je t’aime beaucoup et je pense à toi continuellement ! Repose toi bien et prend soin de toi et de notre bébé !

Bye Bye ! Ton mari qui t’aime ! '''



Est-ce qu'on pourrait faire plus adorable?

C'est fou ce que j'aime cet homme !!!!

Oh mon dieu !!!

Mes seins grossissent !!

Ils étaient déjà d'une bonne taille avant, mais là, je vois très bien qu'ils prennent du volume et chéri aussi s'en rend compte, pour son plus grand bonheur !!

Jamais je n'aurais cru que ça allait parraître si rapidement, je devrai changer de soutient gorge bientôt, car ce matin, j'ai l'impression qu'ils débordent!

Un autre symptôme ... je suis rendu frileuse! Le matin, je dois mettre 2 chandails à manche longue pour ne pas avoir froid ! Normalement, je fais partie de ceux qui dorment tout nu avec le ventilateur, même en hiver! Je suis en train de songer à sortir mes draps d'hiver !

Je n'en peux plus des petits boutons dans le front! J'ai l'impression d'avoir du papier sablé au lieu d'un front. Je pense que je vais aller voir une esthéticienne pour avoir une petite crème miracle. Il parrait que les boutons dûes aux hormones sont plus faciles à faire partir que les autres. On verra bien!

Pour ce qui est de la fatigue, je manque d'heures dans une journée pour tout faire. Je travail plus de 10heures par jour et quand je fini de travailler je suis tellement à terre, que j'ai juste envie de dormir pour la nuit. Je n'ai plus le temps de cuisiner, plus le temps de faire du lavage, plus l'énergie pour faire rien!Je commence mes journée à 7h30, je fini a 6heures et je me coucherais à 7h30... Une chance que chéri est là pour me donner un GROS coup de main. Hier, il a fait à souper et c'était très bon! Il faut que je trouve une solution pour la garderie, car je ne crois pas que je vais tenir le coup encore longtemps. Je suis beaucoup trop fatiguée et je n'ai pas l'impression d'être la pour les enfants, surtout en fin de journée. J'aimerais bien prendre un retrait préventif comme les autres éducatrices en garderie ... malheureusement, au privé, je n'ai pas droit à la csst et j'ai besoin de mon revenu, sinon, on arrivera pas à la fin du mois!

Aujourd'hui, j'ai réussi à avoir une remplacante pour toute la journée. Croyez-moi, je vais en profiter pour faire la sieste!!!!

Quand on a mal à la tête, on fait quoi? Je ne peux pas toujours aller me reposer, et souvent mon mal de tête empire au cours de la journée. Ça fait 2 jours que la tête veut m'exploser et que ça empire sans cesse. On ne peut pas prendre de tylenol, advil ou aspirine, alors on prend quoi?

mercredi 15 septembre 2010

Éructation ...

... ou ''rot'' en bon Québecois que nous sommes !!

Je ne sais pas si c'est un symptôme fréquent de grossesse, mais moi qui ne ''rote'' pas normalement, je n'arrête pas de roter depuis 3 jours! C'est surtout en soirée que ça se passe, mais c'est vraiment impressionnant venant de quelqu'un qui n'a pas l'habitude de roter !! Chéri lui, trouve ça très drôle!

J'ai aussi les émotions à fleur de peau, et je pleure pour un rien. La fatigue n'aidant pas, je pleure beaucoup depuis le début de la semaine. Et j'ai le front parsemé de petits boutons, ce que je trouve terrible, car je n'ai pas l'habitude d'avoir des boutons au visage, on me dit toujours que j'ai une super belle peau !

Sinon, je me porte pas trop mal. Je suis tout de même très fatiguée, voir épuisée. Je fais beaucoup trop d'heure au travail et je peine à me trouver une remplaçante pour faire quelques heures par semaine. Je suis au bord de la panique. Être travailleure autonome n'a rien d'agréable pour les retraits préventifs et autres trucs, car on y a pas droit.

Modification

Comme ma vie semble prendre un nouveau visage, je voulais repartir à zéro dans mon blog. Oublier la difficulté du passer à concevoir et avancer vers ce qui m'attend; la maternité. C'est pourquoi mon blog à subit de gros changements, dont l'effaçage de tous mes anciens posts. Je ne voulais pas me partir un nouveau blog, car j'apprécie les lecteurs que j'ai sur celui-ci, alors j'ai tout éffacé et on recommence!

Je sais, il y avait de bons billets et ça faisait plus de 300 messages que je postais, mais je ne suis plus une éducatrice qui essaie d'avoir un bébé depuis 2 ans et 4 mois, mais une femme nouvellement mariée qui vient d'apprendre qu'elle porte le plus beau cadeau du monde; la vie. Je n'oublirai pas les 2 années qui sont derrières moi, elles m'ont appris beaucoup, surtout la patience!

On ne regarde plus derrière, on se concentre sur ce qui s'en vient et on avance vers l'avenir avec le sourire ! Je suis heureuse de partager avec vous les 9 prochains mois de ma vie.

Bienvenus dans ma nouvelle vie !

La bonne nouvelle !

Roulement de tambour .....







Vous êtes prêtes !!????




Le suspence à assez duré !!!







tadam !!!!!!




OUi, oui c'est bien moi qui ai fait pipi dessus !!!

Je suis ENCEINTE !!!

Ma nuit de noce à été fructueuse, mon bébé est un bébé d'amour! Il attendait juste que papa et maman soient marié !

Je ne vous l'ai pas dit hier parce que le test était beaucoup trop pâle et je voulais en refaire un ce matin. Il est encore pâle, mais on le voit très bien (je suis a J28) ! La je suis certaine, je suis bel et bien enceinte ! 9 mois après mon mariage j'aurai un bébé dans mes bras !!!

Je suis sur un nuage !!

Mes symptômes pour le moment :

Seins tendu, ultra sensible et lourd. Je me sens bien qu'avec un soutien-gorge, meme pour dormir.

Pipi +++

Tiraillement dans le bas du ventre, mais différent des règles

Fatigue

Ce sont mes seins qui m'ont donné un gros doute, car j'ai jamais eu les seins sensibles de même de toute ma vie !

Je suis tellement heureuse !!!