mardi 26 octobre 2010

travail = Plus(+) de nausées

Ça faisait 2 semaines que j'étais au repos total. C'était difficile financièrement, mais au moins, mes nausées commençaient à disparaître. Je n'avais pas vomis depuis presque une semaine et je recommençais à manger.

J'ai recommencé à travailler hier, et j'ai été malade toute la journée et en soirée. Ce matin, je suis encore en piteux état et je n'ai pas été capable de manger correctement.

J'en viens donc à la conclusion que mon travail est une source de stress énorme, qu'il est épuisant et que ça joue beaucoup sur mes nausées de grossesse... ou bien donc, c'est un sacré hasard que mes vomissements recommencent avec mon travail.

Depuis vendredi, j'ai aussi remarqué que j'ai le mal des transports. C'est hallucinant. Je vomis dès que je sors de la voiture. Moi qui ai toujours adoré voyager, la je dois me concentrer très fort pour ne pas vomir lorsque je suis dans l'auto et je fais dur en crime quand j'en sors.

J'ai vraiment hâte de retrouver une santé qui se rapproche du normal, parce que là, je suis PU CAPABLE!

Je suis en train de devenir emetophobe. Je suis en train de développer une peur maladive du vomis.

J'ai un autre rendez-vous en acupuncture cet après-midi. En espérant que ça améliore encore un peu ma situation. Au moins, je sais une chose, c'est que je vais bien dormir cette nuit ... car je ne dors plus depuis quelque jours ...

mardi 19 octobre 2010

Mon corps change

Je suis tellement préoccupée par les problèmes financiers que je ne prend même plus le temps de voir ce qui se passe vraiment en moi et autour de moi.

A part le fait que je suis super fatiguée, que j'ai eu des nausées sévères et que je me suis ramassée pratiquement à terre au point de me rendre à l'hopital pour déshydratation et malnutrition, j'ai remarqué d'autre changements dans mon corps.

Je rêve beaucoup, Énormément même! Avant d'être enceinte, je ne me souvenais d'avoir rêver qu'une fois par mois a peu près. Mais là, je rêve 3-4 fois par nuit et je m'en souviens ... pendant quelques minutes au reveil. En effet, j'ai tendance à oublier mes rêves assez rapidement, mais au moins, maintenant, j'ai conscience d'avoir rêvé la nuit!

Quoi d'autre? ... je n'ai plus mal aux seins ! Hourra !!!!!!! Ils sont énormes et lourds, mais chéri peut enfin les toucher pour son plus grand bonheur!

J'ai aussi une bulle énorme! Je n'aime plus que les gens soient trop près de moi, ça m'aggresse. Je ne sais pas si c'est un symptôme de grossesse fréquent, mais je n'avais pas l'habitude de me sentir agressée aussi facilement avant. Même faire un câlin à ma soeur ou à ma mère me dérange. Je le fait encore, mais je ne me sens plus aussi à l'aise qu'avant.

Mon nez est rendu une arme de destruction massive! Non, sérieusement, je sent toutes les odeurs amplifié à la puissance 10. C'est un peu désagréable, car la moindre petite odeur me dérange. L'autre jour, j'ai eu de la misère à aller dans le frigo chez mon père à cause des brocolis blanchit de ma belle-mère, ça sentait trop fort. Mon nez est aussi plus sec, souvent bouché et quand je me mouche il y a des fois du sang. Il parrait que c'est normal, c'est parce que les vaisseaux sanguins sont plus dilaté enceinte et le nez est plein de vaisseaux sanguin. Quoi qu'il en soit, je n'aime pas saigner du nez... ni d'ailleurs ! Pour le nez bouché, j'ai trouvé ça sur internet :

C'est une rhinite liée aux modifications hormonales physiologiques ou pathologiques.

Prés de 30% des femmes enceintes rapportent l'existence d'un nez bouché au cours de leur grossesse.

Celle-ci survient en général après le premier trimestre et s'aggrave pendant le troisième trimestre et disparaît le plus souvent 2 semaines après l'accouchement.

Dans mon cas, je pense que ça n'attendra pas le 2iem trimestre !

Dautre trucs ? Les envies? Pas particulièrement. J'ai de la misère à m'allimenter comme il faut parce que j'ai envie de rien et parce que j'ai tellement peur de vomir que j'ai peur de manger. Ah oui! Je ne peux plus manger de viande rouge. Ça m'écoeur et j'ai l'impression de manger ... de la chair. C'est difficile à expliquer, mais je n'aime plus le goût ( de toute façon, qui aimerait manger un filet mignon bien cuit!?... autant manger du steak haché!!!) et j'ai l'impression de manger mon chien ou une cuisse humaine ... je sais pas, c'est bizare. Peut-être que bébé est végétarien!

Finalement, je suis heureuse d'avoir un homme merveilleux comme le mien. Il m'aide énormément. Il fait la cuisine, le ménage, la vaisselle ... presque tout en fait. Je l'apprécie tellement. Il tien vraiment à ce que le bébé et moi nous reposions au maximum et il m'aide beaucoup à passer au travers du premier trimestre qui ne m'épargne pas trop jusqu'à maintenant.

dimanche 17 octobre 2010

Une semaine de plus

Je suis encore sur le cul après une semaine de repos.

Je prend donc une autre semaine de congé forcé. Pas que je ne veux pas travailler, j'ai besoin de cet argent. Cependant, je ne me sens pas du tout en état de prendre soin de 5 petits mousses. Je peine à monter l'escalier !!

Je ne sais pas du tout ce que je vais faire dans les prochaines semaines... je suis un peu angoissée à l'idée de ne pas avoir de revenu.

Je pourrais bien engager une remplaçante, mais elle me coute plus cher que ce que je gagne et en plus, je la paye en dessous de la table, donc je paye full impôt à la fin de l'année pour de l'argent que je n'ai pas eu.

Je suis certaine d'une chose, lorsque je vais fermer, je ferme définitivement la garderie.

J'ai trouvé cette vidéo qui correspond bien à ce que je vis présentement :

Donner vie à un enfant quand on prend soin des enfants des autres ...



Vous savez, je savais très bien que j'allais devoir travailler toute ma grossesse quand je suis devenue RSG par amour des enfants. Ce que je ne savais pas, c'était qu'être enceinte pouvait être aussi difficile.

mardi 12 octobre 2010

Sage-femme = merveille

Savez-vous à quel point il est ''priceless'' de pouvoir appeler la personne qui fait le suivit de votre grossesse 24heures par jour et 7 jours sur 7 ?

Ça fait déjà 2 fois que j'appelle ma sage-femme à cause de mes nausées. C'est fou ce que c'est rassurant de pouvoir parler à quelqu'un qui si connait.

Le résultat : Je dois prendre une solution de jus d'orange, de sel et d'eau pour me rehydrater et fournir a mon corps les electrolytes qu'il a perdu. Je dois aussi prendre du repos forcé pendant au moins une semaine, car la fatigue apporte les nausées et les nausées apportent de la fatigue, alors je suis dans un cercle vicieux. J'ai donc une remplacante a la garderie pour toute la semaine (heureusement que les étudiants sont en relâche ... ça va etre autre chose pour les autres semaines...) et finalement, je dois absolument prendre mon Diclectin et 2 pilules a la fois au lieu d'une. Si la situation ne s'améliore pas d'ici demain, je dois aller à l'hopital, car je commence à montrer des signes de déshydratation.

Si on avait été plus avancé dans la grossesse, elle m'aurait fait venir à la maison de naissance pour écouter le coeur du bébé question de me rassurer, car comme je mange très peu et très mal, je suis inquiète du bon développement de mon petit trésor. Malheureusement, a 8SA on ne peut pas encore entendre le coeur.

Finalement, je lui ai parlé pour mes douleurs dans le bas du ventre et elle m'a dit que c'était probablement relié à mes vomissements. Comme je vomis beaucoup, je mange peu, mes intestins fonctionnent moins bien, alors c'est probablement mes intestins qui me tourmentent. Toutefois, je dois quand même rester alerte au cas où elles deviendraient intolérable au point que je dois prendre des tylenols ou si j'ai des saignements en plus (heureusement, j'en ai pas eu d'autre depuis les derniers).

Qui a dit qu'être enceinte était facile que je lui mette mon poing à la figure ?

lundi 11 octobre 2010

C'est de pire en pire ....

Si on m'avait dit à quel point j'allais être malade en étant enceinte, je crois que j'aurais réflchie un peu plus longtemps avant de vouloir être enceinte.

Sans blague, je suis malade comme ça se peut pas. Je vomis plusieurs fois par jour. Ce n'est pas des grosses quantités (je garde au moins la moitié de mon repas ....), mais c'est assez pour que je déteste ça. Je suis tellement à boute de vomir, que j'en ai peur de devenir emetophobe (peur de vomir). Je m'allimente très mal et je bois très peu, car j'ai toujours peur de tout vomir. Ma vie est un enfer.

Les nausées sont si terribles, qu'elles m'empêchent de dormir le soir. Je mets des heures à trouver le sommeil parce que j'ai trop mal au coeur. Je me fais aussi réveiller en plein milieu de la nuit par mon utérus qui est douloureux (genre de contraction ou douleur de règles) et je mets encore beaucoup de temps a me rendormir.

Je me sens terriblement coupable de ne pas me sentir bien par rapport a cette grossesse que j'ai tant désirée. J'angoisse parce que j'ai peur que mon petit trésor ressente tous ces sentiments négatifs que je nourris face à ma grossesse. Je déteste ma nouvelle condition. Il y a des jours où j'aimerais presque ne plus être enceinte tellement je suis malade et épuisée.

J'ai tout essayée; diclectin (les nausées sont toujours là, et je suis 10x plus fatiguée que sans), vitamine B6 et Comprimé de gingembre (aucun effet notable, mais ca ne fait que 2 jours que je les prends), prendre des plus petits repas et plus souvent, manger des biscuits soda, ne pas me lever trop vite le matin, etc...

Je suis fatiguée, épuisée, au bout du rouleau ... je ne sais pas comment je vais faire pour me rendre jusqu'à 9 mois. Je suis tellement écoeurée, que je doute avoir envie d'avoir un deuxième enfant ... même si chaque grossesse est différente et que je risque de ne pas vivre la même chose avec le prochain, j'aurais trop peur de vivre le même cauchemar.

Je m'émerveille chaque fois que la petite photo de mon trésor change en haut (elle change le jeudi). J'adore voir ou il en est rendu dans son développement, je trippe ben raide sur son évolution. Chéri et moi avons écouté l'odyssé de la vie et nous étions complètement gaga devant les changements que vivra notre poupon, et on trippait de voir que déjà, il était si avancé dans son développement malgré sa petite taille. On est déjà fou d'amour pour cette petite merveille qui pousse dans mon ventre ... mais moi, je n'en peux plus des nausées de grossesse. Ça nuit à ma vie en générale et je ne suis plus du tout fonctionnelle dans mon travail.

Il y a plein de chose que je ne peux plus faire; les voyages en voiture me rendent malade, le parfum de mon homme me rend malade (c'est moi qui l'ai choisi ce parfum !)... même l'odeur du linge fraichement lavé. Les odeurs en général m'agressent terriblement. Des exercices simples, comme me pencher (chose que je fais au moins deux milles fois par jour en garderie) me lève le coeur, lire me donne la nausée, faire la vaisselle me rend malade, vider une assiette dans la poubelle est un vomissement assuré, je ne suis plus capable de changer les couches des enfants sans vomir, me moucher me lève le coeur au point de presque vomir, et encore plein d'autres chose ...

Je n'en peux tout simplement plus ...

lundi 4 octobre 2010

Ça y est, c'est officiel

JE N'AIME PAS ÊTRE ENCEINTE !

Vous croyez que je blague? Pas du tout! Je suis vraiment tannée d'être enceinte.

Si il y a une chose que je déteste plus que tout au monde, c'est de ne pas me sentir bien dans mon corps. Depuis 3 semaines, je suis épuisée. Pas juste fatiguée, je me sens comme si je faisais une mononucléose. Je suis complètement à terre, physiquement et moralement. Pour ne pas aider, j'ai des nausées terribles qui m'empêchent de bien manger et je fais de l'insomnie. Absolument rien pour me donner de l'énergie juste un peu. Je veux pas prendre du diclectin parce que ça endort. Je ne peux pas me permettre d'être plus fatiguée que je ne le suis, car je devrai arrêter de travailler. Je suis rendu un danger pour les enfants dont j'ai la charge parce que je suis distraite, j'ai des périodes d'absence, je manque de concentration et je suis en panne de ce que j'ai besoin le plus pour travailler avec 6 petits mousses : DE L'ÉNERGIE.

Je me sens comme une épave. Je ne me souviens pas d'une seule journée où je n'ai pas pleurée depuis que je sais que je suis enceinte. Je pleure pour rien ou j'ai peur. Peur d'aller travailler parce que je sais que je suis en contact avec des enfants continuellement malade qui risquent de me transmettre de quoi qui pourrait être dangeureux pour mon bébé. J'ai peur aussi de trop forcer, car je dois changer en moyenne 12 couches par jours et j'ai des cocos qui sont drôlement pensant. J'ai mal à la tête à tous les jours et j'ai de la misère à me motiver à faire quoi que ce soit. Je suis écoeurée de me sentir mal dans mon corps, j'hais ça ne pas me sentir bien, je déteste ne pas avoir assez d'énergie pour me sortir du lit le matin.

Le pire, c'est que je ne devrais pas me plaindre. Je ne devrais surtout pas dire que je déteste être enceinte, moi qui ai voulu cet enfant du plus profond de mon âme. Est-ce que cela fera de moi une mauvaise mère? J'en doute fort. Je ne crois pas que la capacité d'être mère et la capacité de bien vivre sa grossesse soit relié.

Peut-être que ça va passer dans 3 mois, peut-être pas. On ne sait pas. Mais pour le moment, je sais une chose, je ne suis pas heureuse dans mon corps, même si je suis super heureuse parce qu'au mois de mai, je serai maman.

Vous pouvez penser ce que vous voulez, mais ne me blamez pas pour toutes celles qui ne sont pas capable d'en avoir. J'ai désiré et je désire ce bébé plus que tout au monde, apres tout, j'ai quand même attendu 28 mois avant d'avoir mon beau ++. Je ne regrette aucunement d'être enceinte et j'ai très hâte de voir la binette de mon petit trésor d'amour, mais est-il possible ne pas aimer être enceinte? Du moins, le premier trimestre ne semble pas vouloir m'épargner. Je me sens misérable, je ne me comprend plus et je n'aime pas ça.

Oui, je pourrais me comparer avec celles qui ont la grossesse encore plus difficile que moi. Il y en a qui vomissent, qui doivent être alité, qui sont constipées, qui ont des saignements important pendant toute la grossesse, y'en a des pires, je sais. Mais je n'aime pas me sentir malade. Je n'aime pas avoir mal au coeur au point de ne plus être capable de bien manger. Oui, je garde ce que je mange, mais je mange peu parce que je n'ai pas faim et j'ai toujours l'impression que ça va sortir.