lundi 6 décembre 2010

Qu'est-ce que j'ai ?

On ne le sait pas!

Après 3 jours et 2 nuits passées à l'urgence, on ne sait toujours pas pourquoi j'ai le côté droit qui me fait mal, du dessous des côtes à l'aine et que ça iradie jusque dans mon genou.

On a dabord pensé à une infection urinaire, parce que j'avais de la difficulté à uriner. Quand on s'arrête au premier symptôme c'est assez facile!

Tout ça à commencé mardi soir, alors que j'avais vraiment mal au ventre et que ça faisait encore plus mal lorsque je faisais pipi. J'ai appelé ma sage-femme pour lui parler de mes symptômes et elle m'a dit que c'était probablement une infection urinaire, et que je devrais aller consulter en clinique sans rendez-vous mercredi. Mercredi, la douleur est encore présente, mais remonte vers le rein et iradie jusque dans le genou, mais je n'ai plus mal lorsque je fais pipi.

Comme je déteste les médecins, j'hésite pas mal à me rendre à la clinique sans rendez-vous mais ma copine qui est venue me donner un coup de main pour 2 semaines me dit d'y aller. Ce que je fais.

J'ai attendu 1h30 pour me faire envoyer à l'urgence, parce que le docteur n'est pas certain que c'est une infection urinaire, il penche plutôt du côté de l'apendice. Je n'ai vraiment pas envie d'aller à l'urgence, encore moins qu'à la clinique sans rendez-vous, mais comme la douleur semble de pire en pire, je me résigne à y aller.

La gallère !!

C'est terrible comment le système de santé Québécois est merdique et déficient et l'hopital de St-Georges doit être dans les pires du Québec. J'avais de la misère à marcher tellement j'avais mal mais on m'a fait attendre 6heures avant de me faire entrer en urgence parce que je braillais toutes les larmes de mon corps. Ça faisait 8 heures que je n'avais rien mangé parce qu'ils voulaient me garder à jeun et j'étais sur le point de perdre conscience dans la salle d'attente. Lorsque je suis allé voir l'infirmière pour lui dire que je n'en pouvais plus et que j'allais perdre conscience si on ne nous faisais pas manger bébé et moi, j'avais une pression artérielle de 154/105 et je faisais de la tachycardie intense à 135 battements par minute. Je ne feelais vraiment pas bien. Comme je n'avais pas vue de médecin, on m'a seulement mis dans une salle fermée avec une table d'examen (comme chez le médecin) sur laquelle j'ai pu m'allonger. Le confort total quoi !

Migraineuse de nature, j'avais un terrible mal de tête, assez normal après 8heures de jeune forcé sans soluté pour me donner un coup de main. J'étais en larmes. Une heure plus tard, mon mari qui n'en peut plus, sort de la salle et demande à une infirmière si je peux au moins avoir du tylenol pour faire passer le mal de tête. L'infirmière entre, et en me voyant la face elle me dit; là c'est assez, y'a des limites à laisser le monde souffrir!

Enfin quelqu'un de sensible!

Après 9heures de souffrance et de jeune en salle d'attente, je suis enfin transférée en urgence sur une civière 10 fois plus confortable que la table d'examen de ma petite salle de ''repos''. Mais là, ce n'est pas fini, on me fait passer des tests sanguins, je suis branchée sur le soluté, on prend ma température par derrière (c'est vraiment désagréable!!!!!)... mais on me fait une écho pour voir si bébé va bien (chouette, j'ai enfin pu voir mon petit ange!!). Comme les visiteurs sont interdit à l'urgence dans ma ville, je suis seule avec moi-même et ma douleur toute la nuit. Je souffre trop, on me donne de la morphine. Je n'aime vraiment pas ça pour le bébé et je m'inquiète, mais on me dit que ce n'est pas dangeureux pris à petite dose pour calmer la douleur. Permettez-moi d'en douter, mais j'ai tellement mal que je ne proteste pas.

Le lendemain, je passe une autre écho et je vois tout plein de spécialistes, gynécologue, chiurgiens, echographistes, etc... mais on ne trouve pas ce que j'ai, on hésite entre la crise de foie, les pierres sur les reins, l'apendice est écarté, un muscle ou un ligament déchiré ou le bébé qui pèse a quelque part qui coince de quoi d'autre. Je n'ai pas mangé depuis 11 heures la journée d'avant. On me donne une diète liquide qui ressort par le haut. On décide de me garder une nuit de plus, pour vérifier l'évolution des sypmtômes AU CAS OÙ! Cette nuit là était de trop. J'ai jamais autant détesté être à l'hopital, ce qui me donne une raison de plus pour accoucher en maison de naissance.

On m'a refait passé une écho abdominale le lendemain matin à 8hrs sans rien trouver à part que j'avais tellement encore mal de l'écho de la veille que j'avais l'impression de me faire charcuter l'intérieur du corps. J'avais les côtes qui me faisaient tellement mal que j'avais presque peur qu'il m'en ait fêlé une ou deux, même le chiurgien qui m'a taponné le côté 8heures après trouvait curieux que j'ai tout à coup terriblement mal aux côtes. OUi oui, vous avez bien lu, je n'ai revu un médecin que 8heures après mon écho du matin. Pouvez-vous imaginer à quel point j'étais en beau maudit. J'ai dit au médecin que si on ne me laissait pas sortir le soir même, que j'allais faire une dépression parce que j'étais trop écoeurée d'être là pour rien.

Finalement, je suis de retour à la maison, je repasse une écho cette semaine pour s'assurer que je n'ai rien qui ait empiré. On verra bien, mais moi j'opte pour la théorie que bébé coinçait mon uretère, ce qui a provoqué la dilatation de celui-ci (qu'on a vu à la première écho) et que c'était ça qui me faisait vraiment mal. Maintenant, c'est juste des douleurs ligamentaires qui me restent, et je peux vous dire que je trouve ça assez douloureux, j'ai de la misère à bouger encore et surtout à me tourner dans le lit la nuit.

Ais-je besoin de vous dire que je n'aime toujours pas être enceinte? Je ne me sens vraiment pas bien dans cet état, même si je suis folle amoureuse maintenant de mon petit trésor depuis que je l'ai vu bailler et sucer son pouce à l'écho!

3 commentaires:

Marie-Lo a dit…

Malheureusement notre système de santé est déficient.. c'est pas d'hier.. j'y travaille depuis 4 ans et ça n'a pas changé..
Pour l'urgence.. c'est comme ça partout ma belle.. les gens attendent.. les doigts coupés.. les jambes ouvertes.. alors des douleurs "x" oui.. c'est "normal" d'attendre un peu plus longtemps, quoiqu'on fasse.. quand les médecins sont débordés.. ils sont débordés.. en fait.. ce n'est pas le système de santé qui est malades.. ce sont les pollueurs d'urgence.. les gens qui vont là pour une toux.. pour un pouce foulé.. etc.. c'est ÇA le problème.. malheureusement, on ne risque pas de le régler bientôt.. Je suis la première a composer le 811 lorsque mon bébé va pas bien.. pour éviter d'engorger l'urgence.. pis.. quoi??? ON M'ENVOIE À L'URGENCE.. non mais.. ça sert à quoi le 811!!!
Je travaille à la PIRE urgence de Mtl.. et si tu savais.. je suis certaine que c'était moins pire à St-Georges.. même si..sommes toute, c'était pourris comme service aussi..

Je lis souvent des critiques sur le personnel de soins de santé.. ça m'attriste un peu parce que de un, j'en fais partie.. et de deux.. je sais combien mes collègues et moi-même sommes passionnés par ce que nous faisons.. et que nous faisons tous notre possible pour veiller au bien-être des patients.. malheureusement.. les moyens qu'on a ne sont pas toujours les meilleurs.. mais ça.. est-ce de notre faute??

Pour ce qui est de la morphine, personne t'aurais donné quelque chose qui aurait pu mettre la santé de ton bébé en péril.. et oui.. à petite dose.. c'est efficace; pas dangereux.. On doit faire confiance parfois.. ;)

Reposes-toi bien et j'espère que ton mal disparaîtra comme il est arrivé! Lâches-pas!

SweeTY* a dit…

Tu sais, nous avons tous nos petits bobos enceinte !!

Ma Belle-Soeur reste à St-Fredéric, elle s'est fait suivre et a accouchée à Thetford.

La cousine à mon chum, reste à Vallée-Jonction, s'est fait suivre et a accouchée à Lévis !

C'est triste que tu ai eu tout ce mal pour ne pas savoir la cause de tes douleurs. Plusieurs hôpitaux ne font rien en bas de 20 semaines. En haut de 20 semaines, c'est direction maternité.

Il ne faut pas tout blâmer le personnel et détester les hôpitaux pour autant !! Ce n'est qu'une mauvaise expérience...

Lorsque j'ai accouchée de ma première, à Thetford Mines, j'ai été tellement bien traitée, bien servie, nous avons ADORÉS le service et le personnel que même si nous sommes déménager, je me fais toujours suivre là et je vais également accoucher là-bas !! Le petit 40 minutes d'auto ne me fait pas peur !

Repose toi et bonne chance pour la suite !!!

Ahlaya a dit…

Marie-lo : Je ne chiale pas contre les employés de l'hôpital, a part peut etre le gars qui a fait mon écho abdominal parce qu'il m'a fait beaucoup plus mal qu'autre chose. Les infirmières ont été vraiment très gentilles avec moi et les médecins aussi. Je suis juste terriblement désolée de voir à quel point il est difficile d'avoir un bon service dans un centre de santé ou tout est gratuit, donc ou il y a de l'abus.

Au départ, je ne voulais même pas aller à l'urgence, je suis allée en clinique sans rendez-vous, et c'est mon médecin qui m'a transférée. Avant d'aller en clinique, j'appelle toujours le 811 aussi ou présentement, ma sage-femme.

Sweety : Je n'ai pas peur de faire de la route non plus, car j'ai décidée d'accoucher à la maison de naissance à St-Romuald et ça me fait une grosse heure de route et si jamais je dois avoir mon suivit avec un médecin, si ma grossesse devient considérée à risque, je vais aller au CHUL.

J'ai une amie qui travaille ici à l'hopital de st-georges et elle admet elle-même que cet hopital est mal géré et qu'il est en retard sur beaucoup d'autre hopitaux, surtout au niveau de l'urgence, mais quand même !

Je n'ai pas entendu parlé de l'hopital de Thetford, mais on m'a dit que celui de Lévis était super pour les accouchements.