jeudi 17 novembre 2011

La garderie

Jamais je n'aurais cru que ce serait si difficile.

Ma fille n'y va pas encore et j'angoisse terriblement à ce sujet. Je ne sais pas comment certaines d'entre vous arrivez à confier vos enfants à des étrangères les yeux fermés sans avoir de doute, de remord, de stress à propos de vos enfants.

Je commence à peine à faire les téléphones pour les garderies, car avant ça, je me mettais à brailler dès que je regardais les numéros de téléphone, alors imaginez appeler! Comme j'habite dans un petit village, il n'y a pas beaucoup de choix. Un CPE ou ma fille est 350iem sur la liste d'attente (heureusement que je n'ai pas besoin avant septembre 2012 ...) et 5 milieux familiaux privés (et croyez-moi, je n'ai pas envie d'envoyer mes enfants là ...). Je dois téléphoner au bureau coordonnateur de ma région pour avoir les numéros des filles accrédités, mais ça me surprendrais que j'ai une place. Ça ne me dérange pas du tout d'aller dans un milieu a 25-30$, mais comme j'ai eu une garderie en milieu familial pendant plus d'un an, j'ai quand même des exigences (avoir une cours, avoir un minimum d'éducation, un RCR à jour, un papier d'absence d'empêchements, des locaux propres, etc..)

Je suis incapable de me séparer de ma fille pour la confier à une étrangère et pourtant, j'ai moi-même fait ce métier, alors je sais que certaines femmes sont d'excellentes éducatrices. Je sais aussi que souvent les enfants finissent par adorer aller à la garderie... mais elle est si petite et elle a besoin de sa maman.

J'aimerais tellement pouvoir rester à la maison encore un peu ...

Autant qu'il y a des filles qui ont hâte d'envoyer leur progéniture à la garderie, autant pour moi c'est un vrai cauchemar. J'ai peur que l'éducatrice soit parfaite à la visite, mais qu'elle soit pas correct quand je ne suis pas là, j'ai peur que ma fille mange mal, j'ai peur qu'on la laisse pleurer, qu'on ne lui donne pas assez d'attention, qu'elle refuse de boire son lait (elle est encore allaitée et je ne pense pas arrêter bientôt ...)

C'est dont ben dur ...

7 commentaires:

Jeune femme a dit…

Je te comprends. Moi je suis chanceuse, lorsque je retournerai au travail, ce sera ma mère qui va garder. Elle est femme au foyer et garde déjà des enfants de temps en temps. Elle a tellement hâte.

Je ne me sentirais pas aussi sécure de laisser mon enfant à des étrangers.

chatouille bonheur a dit…

Coucou ma belle Ahlaya,
je te comprend , ce séparer si vite d'eux et surtout si rapidement sa fait mal et peur.

TU sais j'avais commencer a étudier ce métier , éducatrice a l'enfance , a mes 17 ans .

J'ai adoré , mais du quitter pour aller travaillé et payer mon loyer trop vite mais bon ces une autre histoire de ma vie passé...

Juste pour dire, tout comme toi, que oui il existe de très bonne éducatrice .

Et nos peur fonder et non fonder dans le grand sujet diversifié de la garderie dépendant de nos recherche pour la meilleur qualité -sécurité ...

Comme tu dit nous amènnent a faire énormément de recherche .
Tout comme toi je dit : que notre recherche , dans la limite de notre habitacle, est parfois très limitant ...

Il y a aussi le fait que pour nous qui les avons attendu plus longtemp en fertilité , nous occasionnent un sentiment plus fort a vivre une séparation si vite , par un retour au travail parfois précipiter.

Ces un choix pas facile que j'ai fait mes a l'âge que j'étais 40 ans au moment pour moi que ce choix a du être fait ...
Et une déception dans mes recherches insécurisantes moi et mon conjoint de vie avons décider, que pour mon bien-être a moi et mon fils, j'allais le rendre a l'école au lieu de la garderie.

Pour vivre ce besoin d'être maman a la maison et je lui est fait pleins de sortie avec d'autre enfants ce qui lui a permie de jouer pas juste avec moi il est fonceur, sociable.

Il na pas souffert de ne pas vivre la garderie car tout y est vécue comme dans ce milieu éducatif .

l'éducatrice ces moi et sa ma permise , a moi et a lui de s'épanouir.

tout cela fait dans le naître et grandir dans un milieu saint auprès de ces parents pour permettre a maman de vivre chacune de ces étapes sans que tout aille trop vite et respirer mon miracle de vie a moi ...

Alors je comprend que ton choix est difficile et combien la séparation pas facile a faire en ce moment car toi aussi tu as eu bien du temps a l'attendre cette petite .

Alors si tu peux prend ton temps et la meilleur décision pour toi et ta belle petite coccinelle, ces pas moi qui vas te dire de retourner au travail si tu peux vivre encore plus de temps a la maison avec elle .

Bonne journée a toi et ta petite amour et salutation au papa.

Julie a dit…

Je te comprends totalement. Durant mon congé de maternité, qui a duré 14 mois, je ne souhaitais vraiment pas faire garder ma fille et je l'ai envoyé à la garderie qu'à la toute fin pour faciliter son intégration. Pour moi, être à la maison avec ma princesse me comblait de bonheur. Avec le retour au travail, le temps à la maison est consacré à notre fille, notre famille, notre couple.

Bien sûr, j'ai ma carrière et j'ai fait le choix de retourner travailler. Je ne regrette pas du tout, je suis épanouie à la maison et au boulot.

Ma fille va en milieu familial. Je privilégiais les CPE mais je suis aussi très loin sur la liste d'attente, pas avant 5 ans. Alors, j'ai fait des téléphones, j'ai visité plusieurs garderies et j'ai fait mon choix, assez tôt. Les premiers jours fût plus difficiles, possiblement pour moi, je me devais de couper le cordon, de faire confiance. Après 2 semaines à temps complet, je pouvais dire :"Mégane adore sa garderie".

C'est tout un soulagement pour maman mais aussi pour mon amoureux qui va la chercher tous les soirs. Le matin, je vais la reconduire, elle me donne un bisou, on se souhaite une belle journée, elle sait que papa viendra la chercher et elle va rejoindre l'éducatrice. Elle me regarde et ajoute un mignon "bye". On voit tout de suite qu'elle est bien, elle joue beaucoup avec les amis, elle parle énormément, elle apprend tous les jours. Nous avons une excellente relation avec les éducatrices. Que dire du retour à la maison, elle est tellement excitée quand elle nous voit, des bisous, des câlins, on en profite !

Voilà, mon roman est terminé. Prends le temps de préparer cette rentrée à la garderie, c'est une étape essentielle pour ta fille mais également pour les parents. Faites-vous confiance, respectez-vous et je suis certaine que tout se passera bien. Tiens-nous au courant.

Au plaisir.
Julie :)

La Marmotte a dit…

Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas surtout, mais je me demandait en te lisant si rester à la maison pourrait-être une option envisageable pour vous?

Ahlaya a dit…

Jeune femme : Je pourrais la faire garder par ma mère ... ma fille est super à l'aise avec elle, mais je me dis que tant qu'à la faire garder, autant y aller avec une garderie pour qu'elle sociabilise avec d'autres bébés.

Chatouille : Je sais qu'il y a d'excellentes éducatrices, et qu'il faut magasiner en masse, mais le coeur me manque quand je dois prendre le téléphone et faire les visites. Je passe mon temps à pleurer. Je trouve que mon bébé est trop petite pour être confiée à une étrangère ... Merci pour les mots d'encouragement!

Julie : Il va aussi falloir que je coupe le cordon, mais ça me semble être une si grosse épreuve et je trouve tellement anormal de laisser mon bébé de 8 mois avec une étrangère ...

La marmotte : Si je pouvais le faire, c'est certain que je l'aurais fait ... mais avant que je tombe enceinte, alors qu'on avait plus de dette, on a décidé de s'acheter une nouvelle voiture neuve (l'autre était au bout du rouleau) et quelques mois plus tard, alors que j'étais enceinte, chéri à changé de poste dans une autre ville et notre nouvelle maison coute beaucoup plus cher car on est beaucoup plus près de la grosse ville ... On arrive pas avec juste un salaire :(

Je me suis peut-etre trouvé une solution pour rester quelques mois de plus à la maison et par le fait même changer de carrière ... je vais faire un cours collégial par correspondance. Comme ma fille est une grosse dormeuse, je vais avoir pas mal de temps pour étudier et je pourrai la garder avec moi à la maison ... peut etre que lorsqu'elle aura plus d'un an, je trouverai moins difficile de m'en séparer pour une journée

seb haton a dit…

Nous croisons les doigts pour toi ;)
Je comprends que l'idée de confier ton enfant à une inconnue soit difficile. Je crois bien que je ressentirais la même chose...
Bonne étoile,
sébastien h.

Véro a dit…

Psssstt fait un bout que t'as rien mis à jour :)